Leçon de mode avec les pretty hippies de Woodstock

woodstock

Flashback à Woodstock : ses jolies hippies

La mode s’inspire en long, en large et en travers de nombre de courants qui ont marqué le siècle dernier, notamment. C’est en particulier le cas des looks vraisemblablement inspirés des 60s et des 70s, et plus précisément du summer of love (pas celui des raveurs, mais celui des hippies), en 1967, qui s’est ensuite poursuivi avec le courant hippie. Véritable philosophie ou simple courant de mode ? En tout cas, cette période a connu sa quintessence lors du festival Woodstock, en 1969, aux États-Unis, réunion de milliers de jeunes venus fêter la musique, prôner la paix, et l’amour au son du Jefferson Airplane, de Joan Baez, de Janis Joplin ou encore de Jimi Hendrix.

Couleurs, motifs ethniques (et conscience éthique ?), tie and dye, mailles, robes longues, pantalons pattes d’eph’, crop tops, franges, couronnes de fleurs, lunettes rondes, colliers et sautoirs par milliers… étaient au rendez-vous de cet été d’amour, de paix et de musique, formant un cocktails hyper positif et plein d’espoir s’affichant sur les corps dansant sous le soleil. Aujourd’hui, en festoche, c’est un peu toujours la même, d’ailleurs : on sent naître en nous une âme baba cool, accompagnée de l’envie de ressortir vieux grigris, bottines en suede, et d’arborer une crinières longue et sauvage. Et tu vas trouver de quoi te refiler une bonne leçon de style à l’arrivée du printemps.

À LIRE :   Thieves of Tower, l'art du tatouage symétrique baroque

On fait un petit tour des festivaliers (et surtout des festivalières) en photos d’archive.

woodstock woodstock woodstock woodstock woodstock woodstock woodstock