Prison Insider te dit tout sur les prisons

prison insider

Prison Insider met carte sur table sur les conditions des détenus

Prison Insider est « le site d’information sur les prisons dans le monde. »

A l’origine de ce projet se trouve Bernard Bolze, ancien journaliste qui crée en 1990 l’Observatoire International des Prisons (OIP) – qui disparaît en 1998 suite au départ de celui-ci. Utopiste rêvant d’un monde avec moins de prisons, Bernard Bolze souhaite, par le biais de Prison Insider, dénoncer et rendre visibles les conditions que certains détenus subissent – on dénombre aujourd’hui 2200 français incarcérés dans des prisons étrangères, sans que les familles ne sachent quelles procédures adoptées.

Pour ce faire, le site sera alimenté grâce à un réseau de journalistes, de militants des droits de l’Homme et d’avocats présents partout dans le monde souhaitant analyser les conditions carcérales de leurs pays. Le site centralisera toutes ces informations et les rendra accessibles au grand public.

Par ce projet, Bernard Bolze souhaite mettre en avant les différentes anomalies liées à l’application de certaines peines : «Certains sont en prison pour des délits tout à fait mineurs, et ils se retrouvent dans un environnement impitoyable». Du coup, Bernard Bolze a lancé une campagne de crowdfunding, ceci lui permettant de rester indépendant dans sa démarche – il veut pouvoir dénoncer librement l’état des prisons à travers le monde y compris la France. C’est aussi un moyen de faire de la « pub » sur l’intérêt du site et de sensibiliser les internautes sur les différents agissements qui se déroulent en prison, «Notre rôle est de critiquer les manquements dans de nombreux pays afin de faire un état des lieux le moins subjectif possible. Pour cela, aucun conflit d’intérêts avec les États ne doit avoir lieu».

A l’heure actuelle, le site a récolté près de 25 000€ sur les 20 000€ demandés. De plus, la Fondation de France a soutenu le projet en lui donnant un chèque de 50 000€.

Le site fonctionnera avec un système d’abonnements. En payant 30€ l’année, les abonnés auront accès aux fiches détaillées de toutes les prisons, des investigations…Certaines informations seront cependant accessibles sans abonnement – photos, vidéos, forum…

Pour le moment, le site compte 3 salariés à temps plein, une vingtaine de correspondants dans 25 pays et sera traduit en trois langues – français, anglais, espagnol.

On vous lâche le lien du site internet ici et celui de leur page Facebook . Il vous est toujours possible de contribuer au projet via KissKissBankBank.