Confusion de nus par Daisuke Yokota

Daisuke Yokota photo

On découvre la série Corpus du photographe Daisuke Yokota

Daisuke Yokota a rendu une série intitulée Corpus, à travers laquelle se dévoile l’intimité sensuelle de nus capturée en noir et blanc, disparaissant, pour certains, dans une abstraction quasi-totale. 

Une vieille photo polaroid qui traîne dans ton grenier depuis 10 ans, une tache d’encre sur un mur, ta danse de la victoire, ta poubelle ou ton dressing… l’art est partout, tout le temps, et tu n’en as parfois même pas conscience. Mais si tu n’as jamais réussi à tirer parti de tout ce potentiel – et Dieu sait qu’il est impressionnant – d’autres y arrivent, et même très bien. Tu ne les connais pas ou tu en as vaguement entendu parler; dans les deux cas, Open Minded est là pour que tu restes à la page, et que tu deviennes l’expert en art que tout le monde s’arrache. Aujourd’hui, on s’intéresse à l’artiste photographe japonais Daisuke Yokota, et plus particulièrement à sa série intitulée Corpus.

Daisuke Yokota photo

Daisuke Yokota est un photographe japonais, diplômé de l’Institut Japonais de la Photographie. Ses photos sont empreintes de poésie et de délicatesse, et nous plongent dans l’intimité de couples, figés dans un moment de passion. Les corps nus, capturés en noir et blanc par l’artiste, se confondent, s’emmêlent et s’entremêlent entre des draps blancs dans l’ombre. Le cadrage de certaines images fait même disparaître les corps dans l’abstraction.

À LIRE :   L’art et la manière de représenter des sushis à taille humaine.
Daisuke Yokota photo

Le bruit et les détails qui donnent l’impression que les clichés ont été abîmés ou ont vieilli, ajoute un côté précieux à ces œuvres, semblant appartenir aux protagonistes qui y figurent. Il s’agit en fait de tout un travail sur le tirage et la numérisation des images, qui propulse l’intimité à son comble.

Daisuke Yokota photo Daisuke Yokota photo Daisuke Yokota photo
Publicités