De l’origami en street art avec Mademoiselle Maurice

Mademoiselle Maurice

Mademoiselle Maurice met de l’origami plein les murs

Mademoiselle Maurice a une spécialité bien à elle. Cette jeune plasticienne française est la reine de l’origami. Par conséquent, ces petits papiers pliés sont la pièce maitresse de son art. Contrairement à ses confrères graffeurs, c’est avec ses origamis que Mademoiselle Maurice s’est lancée dans une carrière de street artiste. Si on a l’habitude des origamis à la blancheur éclatante, ceux de Mademoiselle Maurice se caractérisent par des couleurs vives et tape à l’oeil. Rouges, jaunes, oranges, bleus, verts ou roses, ces papiers japonais viennent rompre avec la monotonie des murs urbains.

C’est après un long séjour au Japon que l’artiste s’est familiarisé avec l’art du pliage de papier. Si son art est esthétique, il est également très engagé. La plasticienne résidait à Tokyo quand l’accident nucléaire de Fukushima est survenu. Ses travaux sont ainsi souvent inspirés de cette catastrophe. Écolo et optimiste, Mademoiselle Maurice cherche avant tout à remplacer la tristesse des rues et du quotidien par de la couleur.

A travers ses oeuvres, le message véhiculé est de toujours garder sa positivité et son espoir, malgré les évènements tragiques que l’on peut rencontrer. La street-artiste choisit des mots et des représentations aux sens forts, rappelant constamment son engagement humain. Poésie, tolérance et écologie sont les leitmotiv de Mademoiselle Maurice.

Les travaux de l’artiste seront bientôt visibles à la galerie Mathgoth, lors de son exposition Rainbow Mutant Nation, du 11 mars au 9 avril 2016.

Mademoiselle Maurice Mademoiselle Maurice Mademoiselle Maurice Mademoiselle Maurice Mademoiselle Maurice Mademoiselle Maurice Mademoiselle Maurice