Rencontre avec le photographe et globe-trotter, Tarek Zaïgouche

Bangalore-04 avril 2015-2

Voyage au quatre coins du globe avec le photographe Tarek Zaïgouche

Une vieille photo polaroïd qui traîne dans ton grenier depuis 10 ans, une tache d’encre sur un mur, ta danse de la victoire, ta poubelle ou ton dressing… l’art est partout, tout le temps, et tu n’en as parfois même pas conscience. Mais si tu n’as jamais réussi à tirer parti de tout ce potentiel – et Dieu sait qu’il est impressionnant – d’autres y arrivent, et même très bien. Tu ne les connais pas ou tu en as vaguement entendu parler; dans les deux cas, Open Minded est là pour que tu restes à la page, et que tu deviennes l’expert en art que tout le monde s’arrache. Aujourd’hui, on se penche sur le photographe et baroudeur, Tarek Zaïgouche

Hello Tarek ! Merci de nous avoir ramené le soleil 😉 Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Je m’appelle Tarek Zaïgouche, j’ai 30 ans et je vis actuellement dans la région niçoise. Je travaille comme ingénieur dans une société qui développe des solutions pour le voyage et notamment le système de réservation de billets d’avion. La photographie est devenue une passion depuis peu mais je dois dire qu’il y a encore 3 années en arrière je pensais que ce n’était pas un art … Bien évidemment, j’étais totalement à côté de la plaque ! Désormais, j’y consacre une bonne partie de mon temps libre que ce soit pour la pratique elle-même, la post-prod ou encore la lecture, les vernissages et la revue de portfolio de photographes que j’admire.

Tu voyages beaucoup, est-ce-que photographie et voyage sont synonymes pour toi ?

J’ai la chance de pouvoir voyager et j’en profite dès que possible. Je choisis les pays à visiter en fonction de leur capacité à être les plus différents possibles de mon quotidien français.

Mumbai-05 avril 2015 Marrakech-09 novembre 2015

Le voyage n’est pas forcément synonyme de la photographie mais il me permet de booster ma créativité et de rafraîchir mon œil.

Mumbai-06 avril 2015

La finalité de la photographie, je crois, pour moi en tout cas, ce n’est pas seulement de capturer un moment sympathique à partager, c’est aussi apprendre à regarder.
Désormais (et même sans mon appareil photo), je cherche la lumière, je vois les jeux d’ombres, je porte plus d’attention à la complémentarité des couleurs, je recherche le graphisme et la composition, je scrute les émotions sur les visages et j’essaie d’anticiper l’instant décisif. C’est lorsque toutes ces conditions sont réunies au moment du déclenchement que j’éprouve l’excitation d’avoir potentiellement une bonne image.

Bangalore-30 novembre 2014

D’où te vient ton inspiration ?

Je pense qu’il y a une belle photo à prendre un peu partout, même dans le quotidien le plus banal. Je trouve ça très motivant. Il faut être “aware” comme dirait JCVD J. Les photographes qui m’inspirent sont entre autres Alex Webb, David Alan Harvey, Steve McCurry…

Tu es beaucoup axé sur les paysages, les portraits, n’as-tu pas envie de t’élargir vers d’autres formes de photographies ? Mode, studio ?

J’ai commencé par photographier des paysages et ça m’a permis de prendre le temps d’apprendre à cadrer, de maitriser mon boitier et de découvrir le post-traitements des images.

Valensole-04 juillet 2015-7

J’ai ensuite fait un peu du portrait et des shootings de modèle. J’aime beaucoup ce genre qui permet de faire de belles collaborations artistiques.

Shooting Camille - couleur-19 juillet 2015-4

 

 

Avril-21 septembre 2014
Avec la modèle Avril Kamil
Avec la blogueuse Emma http://www.allineedisclothes.com/

Depuis une année environ, je m’exerce sur ce que je pense être mon coup de foudre artistique : la streetphotography. C’est un genre qui me per-

Promenade des Anglais-20 juin 2015

met de recentrer mon travail sur l’humain et d’essayer de le présenter dans son environnement tout en exigeant une certaine esthétique.

De nature curieux, je reste ouvert (Open Minded, n’est-ce pas ;)) à tous les styles. Donc pourquoi pas faire du studio ou autre. Toute expérience est bonne à prendre !

Des projets à venir dont tu pourrais nous parler ?

J’ai quelques séries en cours dont une sur la Promenade des Anglais à Nice. C’est le genre de projet qui peut s’étaler dans la durée le temps que je l’étoffe un peu.

Capture d'écran 2016-02-26 15.04.01 Capture d'écran 2016-02-26 14.57.55