Le LSD, expérience lointaine déconnectée

LSD

Mon expérience sous LSD

L’expérience que je m’apprête à vous raconter s’est déroulée il y a plus ou moins 3 ans. A cette époque j’étais lycéenne et j’allais passer mon bac, je menais une petite existence d’étudiante lambda, où deux verres de rosé me suffisaient à être « torchon-chiffon-carpette ».

Quand vient LE jour où tout a (presque) basculé. C’était un samedi soir d’été, où l’on buvait des coups en fumant des joints, un soir tout à fait normal. L’alcool commençant à monter tout doucement, d’autres amis arrivent et nous proposent d’aller en « rave party », alias teuf, ou tawa, dans le jargon. Un peu hésitante, je me demande si cela est une bonne idée. En totale faible que je suis, j’ai cédé, car l’alcool est plus fort que tout.
Nous voici partis en direction de Perpignan, une ville dans le sud, pour rejoindre un petit village, et plus particulièrement une DFCI où aura lieu la Rave.
Après 1h de route sous un orage digne d’une fin du monde (et un bourbier intense au début du chemin), nous sommes enfin arrivés sur le lieu de la fête. La route étant bloquée (gadou party oblige), il ne restait plus qu’à marcher sous ce temps horrible.
Pour l’atteindre, il fallait marcher environ une demi heure dans un champ complètement inondé, sous un froid glacial, une expérience pire que le Mud Day.
Devant nos yeux, un champ rempli de camionnettes, deux « murs de son » surplombés de décors psychédéliques, tels que des robots, arbres multicolores, toiles d’araignées géantes, lumières, … Exaltation au possible dès que j’ai vu ce lieu, les gens déguisés, l’ambiance qui y régnait. Mes potes ont commencé à chercher de la drogue, et j’ai moi-même était perplexe au début, tout cela étant encore tout nouveau pour moi. J’ai commencé par « taper » quelques traces de speed, puis j’ai eu envie de tester autre chose. Je suis donc partie à la recherche du « Saint Graal » et suis tombée sur une camionnette entourée de gens qui semblaient être dans une « autre dimension ». J’ai ensuite toqué à la porte et le propriétaire du camion m’a toisé de haut, stressé, pensant au départ que j’étais une flic infiltrée. Lorsque je lui ai dis que je cherchais un hallucinogène, il m’a regardé avec un sourire plutôt narquois et m’a donné un buvard (= carton de LSD) en me disant « mange ça et reviens me voir dans une heure si tu ne ressens pas les effets ». 

15 minutes, 30 minutes, 45 minutes, toujours rien. Je commençais à me dire que je m’étais faite avoir, et mes potes également. Puis mon attention fut attirée par le décor d’un des soundsystem, et de cette personne qui jouait du tambour, au point que je me serais cru dans Enter the Void.
Peu à peu, je m’éloignais des autres afin d’admirer ce magnifique tableau où je me trouvais.
La musique résonnait au rythme des gouttes d’eau, qui soudainement, sont devenues multicolores, rouge, rose, verte et même fluorescentes. Le sol glissait sous mes pas, j’avais l’impression de m’enfoncer à chacun de mes pas, ce qui me faisait légèrement flipper. Et le « pire » dans tout cela, c’est que chacune de mes pensées se transformaient en images réelles, tout ce que je voulais voir, je le voyais.

Les gens qui dansaient autour des « caissons » étaient assez étranges, leurs rythmes étaient complètement désynchronisés de la musique, on aurait dit des zombies. Je commençais donc à être vraiment « envahie » par la musique, et c’est à ce moment-là que j’ai VU le son ! Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, à quoi je pensais, mais mon cerveau a dû y penser tellement fort que tout s’est mélangé dans ma tête et que j’ai vu, ou qu’il m’a semblé voir la musique.

rave party LSD

J’avais envie de le crier sur tous les toits, de le raconter à mes potes mais je savais pertinemment qu’au final, nous étions tous ensemble mais seul à la fois.
Plus la soirée avançait et plus mes visions se faisaient de plus en plus intenses, j’avais l’impression d’être sur une île avec toute cette pluie autour de nous, les chiens qui couraient étaient même lumineux, les gens avaient leurs visages qui se déformaient, parfois ça finissait même par me faire plutôt flipper.

Lorsque le jour s’est levé, j’ai décidé d’aller rejoindre mes potes à leur voiture. Au fur et à mesure, la distance entre la teuf et la voiture semblait se multiplier, à tel point que je pensais être définitivement perdue. Et là, il s’est passé quelque chose de vraiment extraordinaire, quelque chose qui ne s’était jamais produit. J’ai été envahie par la beauté du paysage d’une telle manière que je suis restée » scotchée », je me suis même demandé si je n’étais pas morte, c’est pour dire.
Je ne saurais pas comment expliquer cela, je n’avais jamais ressentie ce sentiment, un immense bien être, jamais vu si belle chose, je pense que mon cerveau a rejeté l’idée que je puisse ressentir cela de toute ma vie.

Et puis je me suis endormie dans la forêt pendant plus de 10h, tout le monde me cherchait désespéramment, je n’entendais rien, je n’ai même pas rêvé, je me suis juste endormie et me suis réveillée comme s’il ne s’était jamais rien passé.