Les sans-papiers, la nouvelle cible de Valérie Pécresse

metro paris

Quand Valérie Pécresse fait du pied au FN

Tacler les sans-papiers, c’est la nouvelle mesure phare de nos élus d’Île-de-France. A peine arrivés au pouvoir en décembre dernier, ils n’hésitent pas à taper du poing sur la table. Lundi 21 janvier, l’équipe de Valérie Pécresse a voté pour la suppression des aides aux transports aux personnes en situation irrégulière. Les individus concernés sont habituellement titulaires de l’AME (Aide Médicale de l’Etat, proposée aux immigrés) et bénéficient d’une réduction de 75% sur leur passe Navigo. Mais aujourd’hui, c’est fini ! Retour à la case départ, avec un abonnement unique à 70 euros.

131 voix en faveur contre 64, une nouvelle qui ne devrait pas passer inaperçu. L’objectif? Agir pour combler un trou de 300 millions d’euros.

Valérie Pécresse-metro

« Une mesure qui est une source d’injustice extrêmement grave (…) parce que tous ceux qui sont en situation régulière, eux, paient plein pot. (…) 163 000 étrangers en situation irrégulière bénéficient de cette gratuité. », d’après Madame Pécresse. Non 75% de diminution, pas question de gratuité. Mais ce n’est qu’un détail, évidemment.

À LIRE :   L'école du Bauhaus en Allemagne est une légende

A noter aussi que les bénéficiaires de cette réduction ne sont pas principalement les « sans-papiers », comme le souligne le journaliste Romain Geoffroy. Cette réduction est possible grâce au forfait Solidarité transport, dont bénéficient les personnes ayant droit à certaines aides sociales et pas seulement l’AME. Les autres aides concernées sont le RSA (Revenu de Solidarité Active), l’ASS (Allocation de Solidarité Spécifique) ou encore la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire). Un élément non négligeable qui démontre l’existence de d’autres catégories sociales bénéficiant de cet avantage. Un autre léger détail. Pas très Open Minded tout ça !

valerie-pecresse
Publicités