Hero de Janeiro et Ottograph : de la couleur dans la ville

ottograph hero de janeiro

Hero de Janeiro et Ottograph colorent une ruelle amstellodamoise

Hero de Janeiro et Ottograph, deux street artistes hollandais, ont transformé Wijdesteeg, une rue de la ville d’Amsterdam, en véritable galerie à ciel ouvert, pleine de couleurs.

Une vieille photo polaroid qui traîne dans ton grenier depuis 10 ans, une tache d’encre sur un mur, ta danse de la victoire, ta poubelle ou ton dressing… l’art est partout, tout le temps, et tu n’en as parfois même pas conscience. Mais si tu n’as jamais réussi à tirer parti de tout ce potentiel – et Dieu sait qu’il est impressionnant – d’autres y arrivent, et même très bien. Tu ne les connais pas ou tu en as vaguement entendu parler; dans les deux cas, Open Minded est là pour que tu restes à la page, et que tu deviennes l’expert en art que tout le monde s’arrache. Aujourd’hui, on va s’intéresser plus particulièrement aux œuvres d’un certain street artiste dénommé Hero de Janeiro, qui, comme son nom ne l’indique pas, vient d’Amsterdam, à l’instar de son comparse Ottograph. Focus.

À LIRE :   Rems 182 te refait le portrait

Hero de Janeiro, s’il est un street artiste, était aussi, à une époque révolue, DJ. Ottograph, quant à lui, était VJ et s’est mis à poser son blaze un peu partout sur des trains et autres murs du monde entier, nourrissant son projet perso intitulé I Paint Everyday, dans lequel il poste chaque jour une vidéo le montrant à l’œuvre. Les deux artistes urbains se sont réunis pour peindre, ensemble, une rue d’Amsterdam.

ottograph hero de janeiro

Le résultat, c’est une vraie galerie à ciel ouvert, colorée de la tête aux pieds, ou plutôt du sol aux murs. Et pour cause, si chacun des pavés a pris les couleurs de l’arc-en-ciel, les murs se sont parés, en ce qui les concerne, de dessins décalés, et d’un puzzle aux pièces bleues, vertes, rouges, roses, ou jaunes.

ottograph hero de janeiro ottograph hero de janeiro ottograph hero de janeiro street art ottograph hero de janeiro