Correspondant invite Fort Romeau au Rex

fort romeau correspondant rex club

Correspondant, la soirée au nom du label de Jennifer Cardini, invite Fort Romeau au Rex Club le 21 novembre

Avec une accumulation de vingt années d’expérience, notamment en tant que résidente du Rex et du Pulp, et ses mille influences oscillant de Détroit à Berlin, on ne présente plus Jennifer Cardini. La DJ annonce une nouvelle édition de ses soirées Correspondant, du nom du label qu’elle a elle-même fondé.

L’événement aura lieu le 21 novembre prochain au Rex Club. A cette occasion, la maîtresse de maison s’entourera de deux figures aussi incontournables qu’atypiques de la musique électronique : le Britannique Fort Romeau, et le parisien originaire de Nice, Gilb’r. Ce dernier est évidemment le boss de l’excellent label Versatile, sur lequel figurent des noms tels que ceux de Zombie Zombie, Étienne Jaumet, ou encore Acid Arab, et membre du duo qu’il forme avec I : Cube, Château Flight. Et sinon, Fort Romeau… mais c’est qui, en fait, Fort Romeau ?

fort romeau correspondant rex club

Michael Greene est Fort Romeau. Un pseudonyme à prononcer avec l’accent British, son propriétaire étant originaire de Londres. Voguant largement au-delà des frontières d’une musique qui se distille partout à l’heure actuelle, le Britannique repousse toujours plus loin son exploration du son, et plus particulièrement de la house, n’hésitant pas à la combiner à des genres aussi étonnants que le krautrock. Concoctant par là même une subtile recette au groove enivrant, il propose donc sa vision personnelle de la club music.

À LIRE :   MOBILEE #LETGO : Anja Schneider - Gel Abril - And.Di - Ralf Kollmann

Fort Romeau signe une première sortie titrée Kingdoms en 2012 sur 100% Silk, à l’empreinte résolument deep, et n’aura de cesse d’évoluer au fur et à mesure de ses compositions, égrainant ces dernières dans des maisons de disques telles que Spectral, ou Live at Robert Johnson. Ajoutant cette année Insides, son premier album, au catalogue du très bon label américain Ghostly International, sur lequel plane notamment l’auguste producteur de Détroit Shigeto, on le croise également sous sa cape de DJ au détour de spots aussi respectés que le Panorama Bar, le Robert Johnson, ou encore feu le mythique Plastic People londonien.

Cette fois, c’est au Rex que l’argonaute de la musique électronique t’emmènera dans son épopée house, promettant un voyage particulier à ceux qui oseront fouler le dancefloor du Rex en ce 21 novembre. Une date qui s’annonce propice à une véritable expérience sonore, nouvelle et captivante, mais aussi, et surtout, déroutante.