La série du duo de graffeurs Stan & Selet

partners in crime stan selet

Stan & Selet balancent le premier épisode de leur série

Stan & Selet, deux graffeurs italiens, balancent leur propre série de vidéos retraçant leurs parcours à travers la ville, de nuit comme de jour, pour trouver les spots idéaux où poser leurs blazes respectifs.

Une vielle photo polaroid qui traîne dans ton grenier depuis 10 ans, une tache d’encre sur un mur, ta danse de la victoire, ta poubelle ou ton dressing… l’art est partout, tout le temps, et tu n’en as parfois même pas conscience. Mais si tu n’as jamais réussi à tirer parti de tout ce potentiel – et Dieu sait qu’il est impressionnant – d’autres y arrivent, et même très bien. Tu ne les connais pas ou tu en as vaguement entendu parler; dans les deux cas, Open Minded est là pour que tu restes à la page, et que tu deviennes l’expert en art que tout le monde s’arrache. Aujourd’hui, on se penche sur le duo de graffeurs Selet & Stan.

À LIRE :   Focus sur le street artiste Hopare
partners in crime stan selet

Les deux comparses du graff Stan & Selet sont italiens, et ont décidé de créer une série retraçant leurs périples urbains, de tag en graff, portant le nom de Partners in Crime. Ils ont balancé récemment le premier épisode de cette série, dans lequel on les voit trainer leurs baskets dans les gares, de jour comme de nuit, en repérage ou en pleine session de graff, peinturlurant tout sur leur passage : que ce soient les trains, ou les murs. On les aperçoit parcourir les gares, les tunnels et les rails, et on contemple également d’impressionnantes vues sur la ville au coucher du soleil.

partners in crime stan selet

Au total, c’est un catalogue assez étonnant de traces laissées un peu partout sur le territoire urbain, qu’on peut voir sur ce premier épisode, qui se déroule, entre autres, de Paris à Copenhague, en passant par Rome. Le tag à l’état sauvage, en somme. On en redemande, et ça tombe bien : ce n’est que le premier volet.