Ça groove pas mal au Djoon en octobre, avec Marcel Vogel, Rahaan, Opolopo…

marcel vogel

Djoon : Opolopo, Marcel Vogel, Rahaan et programmation gustative tout aussi réussie

Le Djoon, dont l’âme soul, funk et house est enracinée dans Paris, est un club que l’on connaît et apprécie pour son atmosphère de loft new-yorkais et ses programmations pointues forçant une ambiance chaleureuse et dansante. Rassurez-vous, il n’est pas prêt de changer son menu musical. L’établissement continue à nous concocter des soirées qui promettent toujours de nous faire remuer de bonheur jusqu’au bout de nos nuits d’octobre. En revanche, du côté du restaurant, on note quelques nouveautés et pas des moindres. Voilà de quoi nous faire saliver.

Pensée par Bruno Viala et exécutée par Mathieu Amen, tous deux chefs issus de restaurants étoilés, la nouvelle carte du Djoon vient tout juste d’être dévoilée et va nous régaler. Une cuisine aussi soulful que les line-up du club sera proposée midi et soir. A l’heure du déjeuner, du lundi au vendredi, vous pourrez savourer cheescake au chèvre, dés de saumon marinés au wasabi, au confit de citron ou au thé, et forêts noires remixées avec brio par le duo de chefs.

viala amen djoon

A la nuit tombée ou à l’heure de l’apéro, du jeudi au samedi de 18h à 23h30, les tapas seront dorénavant de mise. Croquettes de paëlla au gel de citron, ananas poêlé au caramel de poivre Sichuan ou empanadas sont à déguster durant les afterworks Open Session chaque jeudi, tout en découvrant les pépites house des collectifs Antichambre et SEML, D.KO, Newtrack et Make it Deep, prochains sur la liste qui succéderont à Artefaact et Dansons Paris.

Du côté des programmations club, le Djoon garde précieusement sa recette magique et envoûtante, consistant à inviter des pointures house, disco et funk à faire taper du pied les danseurs les plus éperdus. En octobre, ces derniers seront ravis, notamment avec les soirées Make It Deep present Borrowed Identity, et African Roots, mais aussi dès ce samedi, puisque ce n’est autre qu’une My Grooves qui est prévue, avec pour guest le Suédois Opolopo à la house rebondie, qui jouera aux côté du résident du club Afshin.

opolopo djoon

Un peu plus tard dans le mois, ce sera le talentueux Allemand établi aux Pays-Bas Marcel Vogel qui fera un passage très attendu par le club avec Rahaan, dans le cadre de la célébration des 5 ans de Lumberjacks in Hell, l’un des deux labels dont il est le boss (le second étant Intimate Friends).

marcel vogel rahaan djoon

Une demi-décennie donnant donc lieu à une tournée passant également par le festival ADE, et qui est aussi l’occasion pour la maison de disques amstellodamoise de réaliser un double EP, sorti le 5 octobre et intitulé From Hell With Love (en écoute ci-dessous). Avec pour inspirations majeures les augustes noms de Theo Parrish, Moodymann ou encore Gaslamp Killer, et pour premières amours l’univers du scratching, le DJ allemand aux vingt années d’expérience derrière les platines promet une soirée riche en groove. Il sera accompagné de Rahaan, également membre du label et influence de Vogel. Le menu idéal pour réjouir les amateurs d’afro house, de Chicago house et de disco.