Trois artistes de la street culture s’emparent du Wolf Pack Edition 2015

Youtube Follow Openminded

nairone art

Trois artistes emblématiques de la street culture rhabillent la mythique bouteille Eristoff

Le flacon de verre Eristoff au logo incontournable représentant un loup hurlant sous un rayon de lune immaculée a été rhabillé par des figures représentatives de la street culture, toutes trois unies par une passion commune pour l’art urbain, qu’il s’affiche sur les murs, un fragment de peau ou une planche de skateboard.

Pour la seconde année consécutive, Eristoff confie sa précieuse bouteille à un trio d’artistes afin d’en concevoir un nouveau design graphique. A l’occasion du Wolf Pack Edition 2015, Eristoff a vu les choses en grand. Aspirant à mettre en lumière des talents du domaine de l’art urbain, la marque a laissé s’exprimer des artistes sur leur propre interprétation de la bouteille.

nairone travie mccoy

Ce sont tout d’abord deux louveteaux des villes, le Français Nairone et l’Américain Travie McCoy, a qui Eristoff a accordé son entière confiance pour la réalisation de cette performance. Le premier, Nairone, est un jeune graphiste et illustrateur. A seulement 23 ans, il a déjà bâti son propre empire d’illustrations en noir sur blanc, avec, pour seule arme, son stylo, et, pour sources d’inspiration, la vie de tous les jours et les cultures urbaines. Travie McCoy, quant à lui, est chanteur et rappeur, fondateur du groupe Gym Class Heroes, et nourrit une passion immodérée pour l’art du tatouage, qu’il pratique lui-même depuis ses 15 ans. Il est né dans les 80s, à l’heure où le légendaire Jim Phillips, troisième membre de ce trio de performeurs, commençait lui-même à se faire les dents dans l’univers du skate et du surf. Directeur artistique de Santa Cruz Skateboards, il a dessiné des centaines de planches sans jamais s’essouffler, s’enracinant dans la culture urbaine et traversant les décennies.

street culture street culture

Tous trois se retrouvent dans cet immense courant de la street culture où skate, surf, graff et chaos urbain ne font qu’un, marquant leur territoire par leur propre art, de jour comme de nuit. Ils se sont rencontrés et ont travaillé ensemble sur ce projet, symbolisant ainsi leur passion commune en la dessinant ensemble autour d’un objet iconique. L’événement a été l’occasion de réaliser une mini-série retraçant cette rencontre de différentes générations devenues, ensemble, les protagonistes d’une même histoire d’art.