Les Galeries Lafayette : les rebelles de la forêt

galeries lafayette

Le luxe est-il vraiment compatible avec le street art ?

Qui s’y frotte s’y pique … Tel est l’adage qui met en garde les personnes ou grande distribution qui souhaiteraient se lancer dans un domaine qui n’est pas vraiment le leur.

Pour ses 120 ans d’existence, les Galeries Lafayette du boulevard Haussmann ont décidé de se faire une nouvelle beauté en investissant les rues de la capitale. En effet depuis quelque temps, des bulles de bandes dessinées envahissent les murs de Paris, avec des slogans mentionnant le « nouveau chic ». Pour ses 120 ans d’existence, les Galeries Lafayette ont en effet décidé de miser sur un gros coup de communication, en changeant de logo, d’identité visuelle et de méthode publicitaire. Ben quoi, 120 ans ça se fête non ?!

campagne-le-nouveau-chic

Cette nouvelle campagne a nécessité pas moins de 18 mois de réflexion et de production. Le but : moderniser la marque et lui redonner du sens, surprendre ses clients à chacune de leurs visites. Mais la méthode de street marketing – principalement opérée dans les 7e, 17e, et 9e arrondissements où les affiches ont massivement été arrachées – est loin de faire l’unanimité …

Pas contents, l’association Paysages de France, qui lutte contre la pollution visuelle des villes juge cette « pratique scandaleuse et illégale ». Pour elle, « il est incompréhensible qu’une entreprise comme les Galeries Lafayette, qui fait partie du patrimoine se lance dans une campagne qui ternisse son image », affirme Pierre-Jean Delahousse, le président de l’association. Oops, une erreur qui va leur coûter 7.500 euros …

Conclusion : Si vous ne savez pas couper des arbres, et bien, ne coupez pas des arbres.