Un faux exorciste sévit au Pakistan

EXORCISTE3Au Punjab, région pauvre du Pakistan, un faux exorciste est en fuite après avoir tué deux femmes

Dans la série escrocs internationaux, aujourd’hui le Pakistan doit faire face à un cas de faux exorciste. On vous parlait récemment des ces deux magiciens en Russie qui prétendaient avoir trouvé la potion magique capable de changer le papier en dollars. Si ce fait divers nous avait bien fait rire, celui-là est malheureusement bien moins drôle.

Au Pakistan, bien qu’étant un pays à confession musulmane les habitants ont très souvent l’habitude de consulter des sorciers et autres praticiens de la magie noire pour trouver une solution à leurs problèmes. Et la région du Punjab n’y fait pas exception. Dans cette région très pauvre du pays les habitants n’hésitent donc pas malgré leur situation à avoir recours à des remèdes surnaturels. Une région peu éduquée et très attachée aux superstitions antiques qui en font donc une aubaine pour les charlatans en tout genre cherchant à profiter du désespoir et de la vulnérabilité des habitants de la région.

À LIRE :   La route 62, la route des vins de Cape Town

exorciste2

C’est dans le village de Kot Addu, près de Mantu qu’a eu lieu l’exorcisme du charlatan aujourd’hui recherché par la police pakistanaise. Une mère de 40 ans et sa fille de 15 ans auraient été envoyées chez cet exorciste par un membre de leur famille qui les soupçonnait d’être possédées par des démons. Pour procéder au rituel, le prétendu exorciste aurait donc enfermé la mère et sa fille à l’intérieur d’une salle dans laquelle un feu avait été allumé. La fumée aurait du extraire les démons du corps des deux pakistanaises, mais ce sont ces dernières qui ont fini par nous quitter, asphyxiées par la fumée.

exorciste

La police pakistanaise enquête sur l’affaire de meurtre et recherche toujours le prétendu exorciste et son assistante à ce jour, explique le chef de police du district, Monsieur Awais Ahmed Malik. Mais la véritable horreur de cette histoire, c’est de savoir que la mère et sa jeune fille n’étaient évidemment pas possédées par des démons mais souffraient d’une simple gastro-entérite d’après les rapports d’autopsies.

Publicités