Paris enfin ouverte toute la nuit

parislanuit3Les commerces parisiens désormais autorisés à ouvrir la nuit et le dimanche

Le Ministère de l’Économie a annoncé une nouvelle qui risque de bien changer nos vies de parisiens. En effet, les commerces dans Paris pourront désormais rester ouverts jusqu’à minuit et même ouvrir le dimanche. Oui, vous l’aurez compris on en aura fini avec les galères sur 300kms pour trouver une épicerie ouverte ou acheter un paquet de pâtes qui coûte un bras ! Fini les dimanches avec après-midi crêpes improvisés où on se rend compte seulement une fois les œufs cassés qu’on a plus du tout de lait, mais qu’il n’y a rien d’ouvert aux alentours pour en acheter !

parislanuit2

Cette décision fait bien entendue suite à la loi Macron, la loi pour la croissance, l’activité, et l’égalité des chances économiques adoptée en début de mois. Alors si cette nouvelle risque de réjouir pas mal de parisiens, il faut bien sûr comprendre qu’elle n’a en premier lieu pas été décidée pour nos beaux yeux. Aussi, ce ne sera pas tout Paris (et encore moins la banlieue) qui sera concernée par ces nouvelles horaires.

À LIRE :   Une maman parfaite selon Ikea

Les commerces autorisés à ouvrir jusqu’à minuit et le dimanche sont seulement ceux faisant partie des ZTI, Zones Touristiques Internationales, définies par un décret du ministère. Voici la carte communiquée définissant d’ailleurs ces zones. Ces douze zones qui ne représentent pourtant que 6% de la capitale ont été définies selon les lieux les plus visités et fréquentés par les touristes.

parislanuit

Ouvrir les commerces de nuit et les dimanches permettra également de créer jusqu’à 15 000 emplois. Pourtant, les syndicats comme la CGT s’opposant au travail dominical sont déjà prêts à protester contre ce nouveau projet. Dans une interview pour iTélé, Karl Ghazi le Secrétaire CGT Commerce de Paris exprime son mécontentement « Le travail de nuit est protégé et réglementé parce qu’il nuit à la santé des salariés. Et ça ne pèse pas lourd dans la balance du ministre, pour lui le chiffre d’affaires des grandes enseignes compte plus que la santé des salariés et c’est très grave. »

Un décret applaudi et discuté qui entrera en vigueur dès la rentrée prochaine, soit dans quelques semaines.