Le Maire de New York en guerre contre le topless

times-square-new-york-topless-performers-touriste

Bill de Blasio entre en guerre contre le topless dans les rues de New York

Il flotte comme un air de déjà-vu en cette belle journée de mois d’août (en fait il flotte comme vache qui pisse mais passons ce détail). Souviens-toi au début du mois, le Canada entrait en guerre contre l’enfermement du seins dans son soutien-gorge après que trois sœurs soient « forcées » de se rhabiller après un contrôle policier alors qu’elles faisaient du vélo topless. L’histoire semble se répéter, mais à New York cette fois-ci.

times-square-new-york-topless

Il existe une sorte de… Disons « attraction » new-yorkaise plutôt sympathique (il faut dire ce qui est), permettant aux visiteurs de la grosse pomme de repartir avec un souvenir plus personnel qu’on ne trouve pas dans n’importe quelle boutique de babioles aussi inutiles qu’onéreuses du type le super magnet I ❤ NEW YORK. D’ailleurs tu le ne trouveras dans aucune boutique de souvenirs (à notre connaissance) puisque c’est dans les rues de Times Square qu’il se déniche. En effet, depuis environ deux ans, des femmes topless les seins peints aux couleurs de leur chère partie américaine, proposent aux touristes de poser sur leurs photos en échange de quelques dollars.

À LIRE :   Instagram : des photos et de la prostitution ?
times-square-new-york-topless-bill-de-blasio

Une pratique qui semble agacer tout particulièrement Bill de Blasio, le maire de New York. Lors d’une interview, ce membre du Parti démocrate a qualifié ces femmes de « mendiantes insistantes dont les efforts pour séparer les touristes de leur argent devraient être régulés ». Faut-il préciser que si cela nous titille, c’est parce que aucune loi n’interdit à ces femmes (qui en passant se considère comme des artistes de rue) de se balader tétons à l’air dans la ville ? D’ailleurs depuis une décision de justice du 7 juillet 1992, les femmes ont le droit de se promener poitrine à l’air au nom de l’égalité des sexes.

times-square-new-york-topless-touriste

Les déclarations de Bill de Blasio font évidemment polémique et pourraient bien ajouter quelques signatures supplémentaires sur sa liste d’ennemi. Il y aura-t-il une nouvelle marche pour défendre la liberté du nichon à New York ou puis ailleurs ? On ne serait pas contre ! So, annonce à tous les grands défenseurs du topless, la marche pour la liberté du nichon continue, rejoignez la !

Publicités