Hacker un coffre-fort à la Ocean 11 est faisable

55c7649335708aa437727945

Hacker un système de surveillance comme dans un film à la Ocean 11

La réalité surpasse la fiction lorsque deux chercheurs informatiques, Eric Van Albert et Zach Banks ont réussi à réaliser en vrai ce que Hollywood a de nombreuses fois mis dans ces films en piratant les caméras de surveillance à leur propre image. En effet, le flux des caméras vidéos a complètement trompé la vigilance des surveillants pensant que tout était en ordre. Au cinéma comme dans le célèbre film de casse « Ocean 11 » les brigands seraient partis avec le butin en poche sans laisser de trace derrière eux. Dans ce piratage là, il s’agissait seulement d’une simple démonstration ! C’était pour les pirates informatiques un moyen de montrer leur talent lors de la Def Conf, un célèbre salon de hacker à Las Vegas (lieu du crime dans Ocean 11).

def-hacker-conf
Eric Van Albert a d’ailleurs expliqué : « Nous avons mis sur pied notre dispositif en restant le plus fidèle possible à ceux qui se fait dans les films » en ajoutant même « nous voulions voir à quel point ce type d’attaque était plausible ». Il est parvenu avec son acolyte en dépensant 500 dollars à fabriquer un outil permettant de pénétrer le câble connectant les caméras aux écrans des gardiens. Le flux est ensuite comprimé dans un programme informatique restituant des images vus comme « normales ».

À LIRE :   Le "Money slavering" : quand l’argent devient phallique, les "moneymiss" en profitent

coffre-fort-pour-ordinateur-portable-point-safe-3-e-lap-
Ces chercheurs ont réussi à ouvrir le coffre-fort avec une clé usb, ils pourraient s’associer avec Bishop Fox, une entreprise de sécurité informatique. Le coffre n’était pas comme on peut se l’imaginer une grande boîte en acier mais équipé pour compter les billets et créditer les comptes dépositaires sur Internet. Les deux « geeks » ont justifié l’utilisation de la clé usb car elle leur permettait de connecter un ordinateur plus puissant pour pouvoir ouvrir le coffre. Daniel Pedro, un membre de la Bishop Fox explique que de toute façon, il faut accéder physiquement au coffre pour en retirer de l’argent.

coffre-fort
Pour éviter ce type de scénario catastrophique pour les entreprises, les deux boss du hacking ont prévenu la compagnie fabriquant les coffres forts pour trouver une parade à ce type d’attaque, dommage ils auraient pu s’en tirer indemnes.

Publicités