Worldometers, le site qui va te remettre les pieds sur Terre.

habitants worldometers

Worldometers te rappelle ô combien tu n’es pas seul sur cette terre.

Nous sommes 7 330 279 677  milliards d’habitants sur la Terre au moment où j’écris ces lignes. Comment je le sais ? J’ai une amie bien placée à l’ONU. Non, je déconne. Je le sais parce qu’il y a un site pour ça avec un compteur qui donne , en temps réel, le nombre exact d’habitants sur la planète à la seconde près. Cette merveille d’Internet s’appelle Worldometers et c’est terriblement addictifje vous aurais prévenu.

worldometers

En plus de nous donner le nombre exact de Terriens, ce site nous informe – toujours en temps réel- du nombre de naissances et de morts par jour : autant de joie et de tristesse cachées dans des nombres à rallonge…La vie en décimale a de beaux jours devant elle. Je m’égare, excusez moi.

Il  faut dire que je viens de réaliser au grand dam de mon égo surdimensionné -et j’ose espérer que vous ferez de même – que je ne suis pas seule sur Terre et que Kim Kardashian, Justin Bieber, Vladimir Poutine, Ramzan Kadyrov, Nabilla, Afida Turner, Marine Le Pen et tous ces gens qui ne sont vivants seulement parce qu’il est illégal de les tuer, non plus.

De la même manière que ce vieux dicton ringard à souhait revient à chaque rupture « un de perdu, dix de retrouvés » , il suffirait qu’on fasse de ce mantra, notre vie pour éradiquer le nombrilisme aigu dont le monde est victime depuis toujours.

À LIRE :   La sortie de l’album de Booba avancée… à cause d’une fuite ?

worldometers 2

Avant de baver sur le cul de Kim – oui, encore elle, la Nature et le silicone l’ont beaucoup trop gâté en chair fraîche et pas assez en neurones– et d’en faire l’égérie du bon gôut 2015, il suffirait d’ouvrir les yeux et de se dire qu‘il y a environ 7 330 287 754 autres personnes certainement plus intéressantes dans le monde au moment même où je vous parle. Alors, imaginez demain.

Bon, j’avais envie de casser du sucre sur une bimbo aujourd’hui, voilà qui est fait mais vous avez compris mon idée : personne n’est plus important qu’un autre, il serait bien de s’en rappeler. Il n’y a d’ailleurs pas que moi qui le dit, Booba en est arrivé à la même conclusion, le plus poétiquement du monde avec sa célèbre punchline : « sur le plus haut trône du monde, on est jamais assis que sur son boule. »

Sur ces belles paroles, je vous laisse – j’ai terriblement besoin d’aller me reconnecter au compteur magique qui m’angoisse à mort.