Quand Tokyo veut nettoyer ses quartiers chauds

Youtube Follow Openminded

Tokyo1

Avec les JO de 2020, Tokyo cherche à redorer son image

Le « kyabakura » -la contraction de cabaret et club en japonais- on y va soit disant pour 4000 yens (29 euros) seulement ! Les rabatteurs de ces clubs procèdent tous de la même manière : ils abordent les passants dans la rue pour les ramener au club où ils pourront parler à des jeunes femmes sexy pour un prix défiant toute concurrence.

Tokyo

Pourtant, lorsque le client sort de l’établissement, l’addition peut alors s’être multipliée par 10 voire beaucoup plus et peut atteindre des sommes exorbitantes.

Des responsables ont été arrêtés mercredi dernier lorsqu’un de leur client s’est vu présenter une addition de 150 000 yens (plus de 1000 euros) qui incluait 26 verres apparemment consommés par les hôtesses.  En effet, il arrive parfois que les verres des clients contiennent de la drogue pour pouvoir subtiliser leur carte bancaire pendant qu’ils dorment.

Ces derniers reçoivent souvent un accueil froid quand ils vont se plaindre à la police car ils auront un mal fou à prouver ce type de fraude.

Pour lutter contre ces rabatteurs frauduleux, les commerçants avec la mairie de quartier et la police tentent de mettre en garde les passants et d’entraver ces escrocs. Gen Yasuda, gérant d’un bar du quartier affirme que « 40% de ce genre d’établissement seraient véreux et extorqueraient leurs malheureux clients. »

Tokyo2

Devant ces arnaques à répétitions qui ternissent l’image de la ville, une trentaine de personnes se sont mobilisées pour distribuer des mouchoirs où sont imprimés « Ne suivez pas les rabatteurs ! Rabatteur = Bottakuri (escroquerie) ».

Toujours dans un effort de nettoyer ces quartiers chauds avant les Jeux Olympiques de 2020 qui risqueraient d’entacher la réputation de Tokyo à l’échelle internationale, l’Ambassade des Etats Unis au Japon prévient ses ressortissants de ce type d’arnaque tout comme la France  qui a également relevé 5 signalements depuis le début de l’année.