Fritz Kalkbrenner se fait un prénom dans le petit monde de l’électro

Fritz2

Fritz Kalkbrenner et son album estival qui nous a permis de tenir l’hiver

Fritz Kalkbrenner, éternel « petit frère de » tant son grand frère Paul Kalkbrenner a une longueur d’avance au niveau de la notoriété, nous prouve que même s’il est moins connu, il a lui aussi du talent avec « Ways over Water », son troisième album sorti en octobre 2014 sur Suol.

Fritz adepte d’une minimale douce et joyeuse et de house, nous a livré à l’aube de l’hiver son troisième album deux ans après le dernier, deux années qu’il a su mettre à profit pour nous confectionner cet album solaire et se produire afin de se faire connaître comme dj à part entière et non plus comme petit frère de Paul.

Fritz3

Dans « Ways over Water », Fritz nous livre donc un album abouti dans son genre, ou plutôt son mélange de genre, oscillant entre électro minimale, house et pop intimiste. Au cours de ces deux années, Fritz a produit un album fortement inspiré de sa culture dancefloor venant de Berlin et des chansons de la Motown, comprenez soul et rythm and blues des années 60.

Le résultat est très clairement dansant, à l’image des influences de Fritz avec des rythmiques fortement empreintes de cette culture afro américaine des années 60/70 et des vocaux dancefloors. Lorsqu’il s’éloigne de cette soul ou house, on le retrouve sur des titres entièrement électro tournés minimale comme à son habitude.

À LIRE :   Top 10 des clips à ne pas mater au boulot

À noter que pour cet album, Fritz Kalkbrenner s’est entouré de musiciens (des saxophonistes, des clarinettistes ou encore des trompettistes…).

Fritz nous a livré à l’aube de cet hiver rude, un album estival et chaleureux qui en a réchauffé plus d’un.

D’abord attiré par le monde du hip-hop, notamment le Wu-Tang Clan ou KRS One, Fritz se fait emporter par la ferveur de la techno à la fin des années 90 alors que son frère se produit déjà dans des clubs de Berlin depuis le début des années 90. Fritz s’est finalement fait connaître en 2008 lorsqu’avec son frère, ils produisent la musique du film Berlin Calling dans lequel ils apparaissent tous deux.

Dix ans après ses débuts de dj, Fritz se fait petit à petit un prénom dans le milieu électro et le petit frère est en passe de devenir grand.