Le « Diamond Jacquard Pack » du Coq Sportif nous fait mal aux yeux

Le_Coq_Sportif_Diamond_Jacquard_Pack_01

Un trio magique chez le Coq Sportif

La marque française connue pour son célèbre coq à travers le monde « Le Coq Sportif », a décidé de mettre à l’honneur le design Diamond Jacquard pour sa nouvelle campagne printemps/été 2015. Un nouveau pack composé de trois modèles de sneakers au look rétro pour l’été et aux couleurs multicolores (combinaison entre du corail, rose pastel, noir et vert menthe).

Ce pack est composé de la Lagache, la LCS R1400 et la LCS R900. L’imprimé Diamond Jacquard se décline sur chaque modèle de la collection.

C’est l’occasion pour le Coq sportif, de faire revivre ses vieux modèles qui ont fait leurs premiers succès.

La marque au coq tente de redonner une nouvelle fraîcheur à ces vieux modèles en utilisant un jeu de couleur qui rappelle définitivement les eighties et redonne vie au passé.

C’est raté !!

le_Coq_Sportif_LCSR1400

Le visuel Diamond Jacquard s’applique à jouer sur un jeu de regard avec des visuels 3D. C’est juste une horreur pour les yeux, et un mal de tête garanti à mater la LCS R900 de trop près et trop longtemps.

En manque réel d’inspiration, le seul petit plus apporté à la LCS R900 est l’apparition du système Dynactif symbolisé par deux triangles visibles sur le bas de la semelle, digne d’un grand designer.

le_Coq_Sportif_LCSR1400-1

Quant aux deux autres, la couleur blanche plus dominante cette fois-ci, rend la basket moins agressive au regard, mais reste surfait, une pâle copie ratée d’une Air Max 90 pour l’une. Et, l’autre manque totalement de charisme, composée de deux parties, une blanche et l’autre au motif « Diamond Jacquard » séparées d’un fil en cuir marron sur le devant de la basket. Cette basket évoque un manque d’originalité et d’idées de la part du Coq Sportif.

(Pardonnez-moi l’expression) Laissons-le passer derrière nous, si c’est pour en faire de la merde !!

Totalement dédié à la gente féminine (+1 pour nous les hommes !!), ce pack sera en vente courant mars dans les boutiques parisiennes, ne vous ruez pas dessus !