Chronique d’un mec sans feu mais plein de ressources.

feu

On fait pas de fumée sans feu…. quoi que.

Je ne pense pas être un cas isolé mais la durée de vie moyenne d’un briquet dans ma poche est nettement inférieure à celle d’un académicien dans un épisode des Anges. Il est 23h, l’heure parfaite pour s’en allumer un devant une énième rediff de « recherche appartement ou maison ». Ma weed trône sur la table de chevet et m’appelle en criant aussi fort que Christine Boutin pendant « une cousinade » et par chance j’ai des clopes (on est le 2 du mois tavu).

En cherchant bien je tombe sur un obscur paquet de slim goût champagne-paprika avec des petits dessins dessus que m’a ramené Gaetan de son dernier voyage spirituel à Dunkerque. A ce moment là, je suis au top et m’auto-félicite même de la superbe ergonomie du joint que j’ai roulé.

Seulement voilà, après avoir retourné mon appartement, fouillé chaque poche de jeans de mon linge sale qu’il serait d’ailleurs temps d’aller laver, la sentence tombe, je n’ai pas de feu en état de marche. Certains comme mes potes francs-maçons y auraient vu un signe du destin mais moi non, je m’acharne et réveille le Moundir de Koh lanta qui sommeille en moi. Voici donc le récit de ma quête désespérée, une quête noble et courageuse où l’adversité sera grande, une quête où mon amour propre sera mis à rude épreuve et où ingéniosité et talent seront mes meilleurs atouts. Après un prélude pareil, certains d’entre vous s’attendent à un récit héroïque, ce n’est pas le cas. Bien au contraire c’est plutôt pathétique.

Il s’agit maintenant d’utiliser ses neurones, c’est pourquoi j’invite nos lecteurs qui sniffent régulièrement de l’eau écarlate à abandonner la lecture de cet article. Tout être humain qui se respecte possède un grille pain, c’est un grand classique. En effet, utilisant les propriétés de l’infrarouge il produit ses radiations en faisant passer un courant électrique à travers un alliage nickel-chrome en bobine, ce qui, par effet Joule, produit de la chaleur. CQFD Maggle. C’est simple, rapide et efficace, un peu comme une pipe.

Cependant, pour pouvoir allumer un joint, il faut simultanément tirer dessus et le mettre au contact du grille pain, un geste peu pratique et très disgracieux. D’ailleurs, plus le pilon réduit, plus les lèvres s’approchent dangereusement du chaud, et le risque d’une brûlure à la lèvre, assez difficile à justifier auprès de ton boss, augmente. Mais de toute manière, je n’ai pas de grille pain. Etant intolérant au gluten (oui oui c’est une vraie maladie, demande à ta pote qui poste des repas #GlutenFree sur Instagram) je ne mange pas de pain. La quête se poursuit donc….

photo3_article_Open minded

Après quelques recherches sur les internets, je me tourne vers le deuxième ustensile de cuisine pouvant m’aider : les plaques de cuisson. Il apparaît que la surface plutôt large de la source de chaleur en fait un moyen de combustion plutôt confortable. Les téméraires allumeront au centre, là ou ça chauffe le plus, tandis que les autres se contenterons du bord. Au final, tout le monde y trouve son compte, un peu comme les pornos pour femmes où madame appréciera la gestuelle à la fois tendre et virile de l’homme tandis que monsieur se contentera du plaisir simple de pouvoir mater un bon gros film de boules avec sa copine.

À LIRE :   Vers l'interdiction pure et simple de la cigarette

Le problème c’est qu’une plaque électrique, c’est lent… très lent… beaucoup trop lent même. Et puis, un joint ça s’éteint souvent. Et ne crois surtout pas que Stephane Plazza va t’attendre pour montrer à Cédric et Chantal, jeune couple sodomite de la banlieue parisienne, ce magnifique T2 à la Garenne-Colombes avec cave et parking privée à 2 pas du centre ville. Et le truc c’est que je suis crudivore et je n’ai donc pas de plaque chez moi. Oui je sais c’est louche mais pour le bien de l’article je m’invente une vie morray.

briquett

Je viens donc de louper la moitié de mon épisode alors il s’agirait de se concentrer. En cherchant bien je trouve deux briquets HS dans un coin de l’appart (je dis « coin » mais j’habite un 9m carré donc j’ai pas cherché longtemps). Bref, là on est au level 3, ce qui signifie que je vais devoir encore plus utiliser mon cerveau et même faire des maths. Et oui, Open Minded t’éduque, jeune narvalo.

Posons donc tranquillement l’équation suivante :

Soit X un briquet sans gaz mais avec une pierre en parfait état de marche.

Soit Y un briquet à moitié plein mais dont la roulette tourne dans le vide.

Soit F = Feu

On a donc : X*Y = F

(Certains l’auront déjà compris, j’ai fait ES spé LV1).

L’avantage ici c’est qu’on n’a pas besoin de se lever. Et oui, c’est un luxe, surtout en hiver où sortir de ton lit équivaut à une expédition en Laponie, les cerfs et l’ivrogne pédophile en moins. L’inconvénient c’est que si t ‘as pas deux vieux briquets qui traînent, bah t’es baisay.

briquet

Ca y’est, j’ai donc réussi, ma quête s’achève ici mais je vous laisse pas en chien, j’ai une technique bonus mais je vais laisser cet homme, qui a l’air d’avoir une vie tout à fait passionnante vous l’expliquer.

A noter que le mec a quand même 174 000 vues soit presque 6 fois plus que cette superbe interview de Matt Pokora. Preuve, une fois de plus que le grand journalisme d’investigation à la vie dure en ce moment.

A très vite,

Publicités