On fait un remake de Top Chef en prison

top-chef-cuisine-prison

Pros du DIY, pour cuisiner en prison les détenus ne manquent pas d’inspiration

Tu te souviens de la cantine de l’école ? Ce n’était déjà pas ça, alors imagine la cantine en prison… des plats sans goûts et beaucoup de restrictions. Pour compenser l’ennui et pour manger quelque chose qui ressemble à quelque chose, les détenus ont décidé de « cantiner ».  Cantiner, c’est cuisiner à partir des restes de la cantine qu’on leur délivre. C’est un défi qui relève du spectaculaire car sans avoir le droit aux épices, aux plaques chauffantes, aux couteaux, au vin, au café… Il faut inventer, bricoler, récupérer, bref innover.

top-chef-cuisine-prison

Et contre toute attente, les détenus arrivent à créer leur propre alcool entre 4 murs. Comment ? En récupérant la mie de pain qui contient de la levure, ils la mettent dans une bouteille avec du jus et du sucre, laissent fermenter au soleil et récupèrent leur création. Cantiner devient un divertissement, une façon de faire passer le temps et de partager ensuite des petits moments de convivialité avec les codétenus. Alors comment faire des pates à la carbonara ou un croque monsieur sans moyen ? Système D quand tu nous tiens, tout est faisable.

À LIRE :   Passe l'inspirateur Vol.7 : Typo & Lettering
top-chef-cuisine-prison

Le DIY ça les connaît, on se crée des plaques chauffantes ou des casseroles comme sur l’exemple précédant, on fait chauffer de l’eau grâce à une plaque « toto » sorte de scoubidou en métal qui chauffe… Les boîtes de conserve deviennent des casseroles. Il faut de la patience, de la persévérance et… trouver les ingrédients pour cuisiner. Comment ? Grâce à la bons de cantine ou l’épicerie qui vend quelques produits à transformer, grâce aux colissimos reçus où il faut dissimuler des épices, grâce aux restes des plats ou à ce qu’on leur sert à la cantine. Enfin, les matons jouent un grand rôle dans ce top chef des prisons : ils passent d’une cellule à l’autre quelques aliments qui pourront servir aux codétenus. Bien que ce soit interdit, cette complicité et ce laisser-passer n’est en aucun cas dangereux et est un moyen de pression redoutable car si les matons ne coopèrent pas, difficile pour les détenus de cantiner.

Et tu pensais que tu ne pourrais jamais cuisiner dans ton 16m ? Ils viennent de te prouver le contraire.

top-chef-cuisine-prison top-chef-cuisine-prison

Source principale : streetpress.com