Exposition Garry Winogrand au Jeu de Paume

garry-winogrand-exposition-jeu-de-paume

Garry Winogrand, ou l’Amérique à travers un objectif

Les clichés en noir et blanc de Garry Winogrand décorent certaines stations de métro parisiennes à l’occasion d’une rétrospective exceptionnelle de son œuvre au Jeu de Paume. Focus sur la rétrospective de cet artiste mal connu.

Garry Winogrand est considéré comme l’un des maîtres de la photographie de rue même si son nom ne vous dit peut être rien. Il capture la vie des rues américaines à travers son objectif et cette exposition relate jusqu’au 8 février la totalité de son œuvre.

garry-winogrand-exposition-jeu-de-paume

Garry Winogrand est né en 1928 dans le Bronx, un district au nord de New-York, avant le crash de Wall Street donc, et avant la grande dépression. Passionné par la photographie dès son plus jeune âge, il commence par vendre ses photos à des magazines. Des photographies au départ plutôt conformes aux attentes de journalistes, sobres, claires, harmonieuses.  Très vite, sa volonté de s’émanciper du photojournalisme prend le dessus, son désir d’une photographie plus personnelle prime. Etudiant la photographie à l’Université de Colombia, il consacre sa vie à ses clichés, épiant les rues à la recherche de visages à capturer discrètement. Il se décrit plus comme un « étudiant de l’Amérique » que comme un étudiant en photographie.

À LIRE :   David Lachapelle & Daphné Guinness : L'érotisme futuriste.
garry-winogrand-exposition-jeu-de-paume

En effet, ces photos nous montrent des moments furtifs, capturés sur le fait, discrètement. Les sujets sont immobilisés dans leur état naturel, laissant paraître toute une atmosphère.

Garry Winogrand décède soudainement à l’âge de 56 ans, laissant derrière lui une œuvre riche et de nombreuses planches non développées. Pour cette première rétrospective depuis 25 ans, le Jeu de Paume, en partenariat avec SFMOMA et la National Gallery of Art de Washington ont décidé de tirer certaines photographies issues de ces archives. On retrouve dans cette exposition toute la diversité de son travail, de ses débuts dans le reportage journalistique à la fin de sa vie.

garry-winogrand-exposition-jeu-de-paume

L’exposition se divise en 3 parties, chacune couvrant une grande variété de sujets chers à l’artiste. « Descente au Bronx » retrace sa période à New-York entre 1950 et 1971, « c’est l’Amérique que j’étudie » concentre des œuvres sur cette même période mais hors de New-York cette fois et enfin « Splendeur et déclin » nous expose son départ de New-York jusqu’à sa mort.

Vous avez

pour découvrir cette exposition à la diversité du contenu impressionnant.

garry-winogrand-exposition-jeu-de-paume garry-winogrand-exposition-jeu-de-paume garry-winogrand-exposition-jeu-de-paume garry-winogrand-exposition-jeu-de-paume garry-winogrand-exposition-jeu-de-paume garry-winogrand-exposition-jeu-de-paume