Ostgut Ton, le Berghain qui s’exporte

https://www.opnminded.com/non-classe/07-01-2015/musique-ostgut…n-qui-sexporte-38417

De Ben Klock à Marcel Dettmann en passant par Function, on vous fait découvrir ce qui rend le label Ostgut Ton incontournable

On continue la présentation des labels que nous apprécions à la rédaction, après Innervisions et sa musique pleine de gaieté  et Dystopian et sa techno froide et millimétrée, nous vous présentons cette fois-ci le label berlinois Ostgut Ton, qui se place parmi les références des labels technos au même titre que Stroboscopic Artefacts, Delsin ou Token Records. Pour la petite histoire, Ostgut Tonträger, de son nom complet, est le label associé au Berghain, qui a vu sa création en 2005 au même titre que le regretté Trouw à Amsterdam a créé son label regroupant quelques uns de ses plus illustres résidents ou, plus près de nous, notre chère Concrete. Autre petite histoire, vous êtes gâtés aujourd’hui, Ostgut qui était le nom du club en lieu et place du Berghain avant sa création, était un club gay qui a dû fermer ses portes en 2003.

 

Les deux têtes d’affiche bien connues d’Ostgut Ton et du Berghain par la même occasion, l’un n’allant pas sans l’autre, sont les inimitables Ben Klock et Marcel Dettmann. Alors oui, ils ont fait la réputation du célèbre club de Berlin, ils sont des acteurs majeurs de la scène techno d’aujourd’hui et leurs venues se monnayent à prix d’or par tous les plus grands clubs de la planète. Bon certes, les deux acolytes n’ont rien volé à personne tant leur aisance, que ce soit dans des petits clubs bouillants ou sur les plus grands festivals, est impressionnante et tant leur capacité à se renouveler et à produire de la techno abrupte, violente et pleinement efficace reste intacte, mais Ostgut Ton n’est pas que Ben Klock et Marcel Dettmann et à notre plus grand plaisir tant le label allemand recèle de pépites.

À LIRE :   Le Weather Festival: un week-end sous techno au Bourget

 https://www.opnminded.com/non-classe/07-01-2015/musique-ostgut…n-qui-sexporte-38417

Parmi les membres d’Ostgut Ton, on retrouve quelques beaux noms, Steffi qui, après ses 20 années de carrière, a sorti « Power of Anonymity » en octobre dernier, son deuxième album et sorte de retour à ses premiers amours avec des influences de l’électro de Detroit et d’IDM, Ryan Elliott qui, bercé par son Détroit natal, a travaillé pour le musée Guggenheim de New York, s’est produit au Sonar à Barcelone et a été résident du Detroit’s Shelter avant de l’être au Berghain, Virginia, à la fois chanteuse, dj et productrice, adepte d’une house dansante sans égale dont l’EP « My Fantasy » est sorti dernièrement, Answer Code Request oscillant entre tech-house, acid et une techno toujours très efficace ou encore un certain Kobosil et son univers sombre très marqué. Il y en a d’autres dont le talent n’est pas à prouver mais la liste est bien trop longue pour être entièrement détaillée ici, parmi eux Efdemin, Tobias., Anthony Parasole et Function, certainement pas le plus connu mais pourtant l’un des producteurs et djs les plus talentueux qui soient à ce jour tant sa techno est précise et nous perd dans les bas fonds de notre esprit et c’est exactement ce que l’on demande à la musique, qu’elle nous emporte et nous transcende et c’est ce que Dave Sumner fait mieux que personne.

 

Et pour couronner le tout, Ostgut Ton a été élu 10ème meilleur label de l’année et a surtout été consacré 6ème meilleur label de tous les temps par Resident Advisor, une belle reconnaissance pour un label qui n’en finit pas de nous prouver qu’il est bel et bien une référence.

https://www.opnminded.com/non-classe/07-01-2015/musique-ostgut…n-qui-sexporte-38417

https://www.opnminded.com/non-classe/07-01-2015/musique-ostgut…n-qui-sexporte-38417

https://www.opnminded.com/non-classe/07-01-2015/musique-ostgut…n-qui-sexporte-38417

Publicités