Nina Kraviz nous emmène dans un voyage mystique avec son Dj-Kicks

nina-kraviz-dj-kicks-techno

Nina Kraviz nous lâche son Dj-Kicks entre ambient et techno

On vous en parlait dernièrement, Nina Kraviz a été choisie par le très célèbre label !K7 Records pour sortir le prochain Dj Kicks.  Donc, après s’être vue offrir cet honneur par le label allemand qui a érigé leurs fameuses compilations en références de la musique électronique depuis maintenant presque 20 ans, Nina Kraviz s’est mise au travail et plutôt bien.

nina-kraviz-dj-kicks-techno

retour sur la tracklist que la dj nous avait livrée, on retrouve donc trois nouveaux morceaux de Nina Kraviz elle-même, et pas mal de morceaux signés par ses tous nouveaux poulains, on compte parmi eux Bjarki, Exos, Parrish Smith ou Population One (Terrence Dixon) et Steve Stoll. À noter que la totalité des 8 tracks présentes sur « The Deviant Octopus », première sortie de Trip prévue pour le 8 décembre, le tout nouveau label russe de… Nina Kraviz, encore et toujours avec elle, seront aussi incluses dans la compil’ Dj-Kicks.

On va donc se pencher sur  les morceaux présents uniquement sur Dj-Kicks que nous a dévoilés la belle russe et qui ne seront pas présents sur « The Deviant Octopus ». On l’aura compris, Nina Kraviz profite de cette belle opportunité que représente Dj-Kicks pour faire connaître son label tout beau tout frais et se fait un bon coup d’auto promo, un mois après la première sortie de Trip, elle aurait tort de se priver du si beau coup de comm’ que représente Dj-Kicks. Mais au-delà des petits nouveaux de Trip ou moins nouveaux comme Steve Stoll ou Terrence Dixon, nous aurons tout de même droit à des morceaux de quelques grands noms comme Aphex Twin, Goldie, Stanislav Tolkachev, Fred P., Adam Beyer ou encore Dj Bone, soit incontestablement du beau monde pour un savant mélange sur cette compilation qui s’annonce jusqu’ici pas mal du tout.

nina-kraviz-dj-kicks-techno

Après écoute, on constate que le « voyage sous-marin » que nous avait promis Nina Kraviz est bel et bien présent, c’est une véritable immersion dans une techno froide que nous livre la dj russe avec des morceaux savamment choisis et surtout magnifiquement orchestrés. Hypnotisant, des vocaux très doux et apaisants, des transitions parfaites pour une compilation qui ne peut s’écouter en plusieurs fois, Nina Kraviz nous livre là un vrai morceau, unique, une véritable stimulation des oreilles. Une ambiance mystérieuse se dégage de l’ensemble nettement moins brutal que ce qu’elle a l’habitude de nous livrer, très peu d’acid et une techno beaucoup moins marquée.

nina-kraviz-dj-kicks-techno

Point trop de médisance sur l’auto-promo que se fait Nina Kraviz, les tracks des membres de son nouveau label n’excèdent que très rarement, même trop rarement 1’30 et servent bien souvent, à l’image de celles de Bjarki, de transition pour un résultat réussi d’1h10 entre ambient et techno à découvrir ici.

https://soundcloud.com/k7-records/sets/nkdjk/s-pTyzp