Facebook te sauve quand tu as trop bu

facebook-algorithme-publication-etat-normal

Facebook détecte quand tu n’es pas dans ton état normal sur les photos

« Chui pas bourré ! » ; cette phrase tu l’as répété toute la soirée d’hier, entre deux shot de jägermeister – enfin d’après tes souvenirs car ils deviennent assez flous vers la fin. Résultat, ce matin tu te réveilles la tête sur la cuvette des toilettes – si ce n’est dedans – deux heures après que ton réveil est joué sa symphonie vengeresse.

Sur ton portable : trois appels en absence de ta boite. Ha oui, c’est vrai : tu as un boulot – réalité que tu as visiblement laissée au fond de la cuvette de tes chiottes. Ni une ni deux, tu appelles ton travail où tu expliques – avec la vieille voix dégueulasse qui pue l’alcool même à l’autre bout du téléphone – que tu as attrapé une mauvaise grippe et que le médecin t’a impérativement demandé de rester au lit toute la journée. « Depuis quand elle est liquide la grippe ? ». Dubitatif, tu restes perplexe, mais tu sais que ça ne sent pas bon – comme ton haleine soit dit en passant. « 8H30 dans mon bureau demain matin ». Dans une gymnastique artistiquement approximative , tes neurones te rappellent qu’hier tu as passé la moitié de ta soirée à prendre des photos avec ton nouveau meilleur ami gay et que tu les as toutes postée sur ton mur facebook – tel un trophée. Coup de fil de ton copain « C’était sympa ton diner avec ton daron hier soir ? Faut qu’on parle »

facebook-algorithme-publication-etat-normal

Parce que Facebook-At-Work n’est pas encore arrivé, parce que tu ne peux pas encore séparer tes contacts pros des persos sur ton réseau social préféré et parce que l’alcool altère le jugement et booste la bêtise : Facebook – ton pire ennemi et ta drogue sociale – devient responsable (à ta place). Le célèbre social network vient de créer un algorithme capable de distinguer lorsque tu n’apparais pas dans ton état normal sur une photo que tu t’apprêtes à publier – peut être que tu aurais pu éviter de poster cette fameuse photo où ton new gay best friend te met une carotte dans le cul.

Avant de publier ta photo, le réseau social fait appel à ta conscience en te posant cette unique question : « Est-ce que tu voudrais vraiment que ta mère voit cette photo ? ». Le réseau social compte créer d’autres questions alternatives pour te rappeler qu’en plus de ta mère, tu as un boss, un copain, des collègues – une vie en somme, cachée derrière ta bouteille de vodka.  L’objectif de facebook est d’une part de sauver ta vie sociale, et de l’autre d’éviter que les membres publient des photos à polémique. 

facebook-algorithme-publication-etat-normal

Mieux qu’un alcotest, la phrase « Chui pas bourré » promet d’être rapidement démentie grâce au réseau social. A à la rédac’ d’Open Minded, on a hâte de pouvoir s’en servir après la bière du vendredi soir !