Les galères de la laverie

galere-laverie-automatique

Les galères de la laverie ou la soirée que tu redoutes le plus dans ta semaine

« T’es chaud pour sortir ?  » ; il est six heure du soir, tu sors du taf et ton pote Eugène semble vraiment avoir envie de sortir vu la ribambelle de smiley qui suivent son message. « Désolé gros, soirée laverie.  » , et là tu sais que ton pote va faire le mort jusqu’à demain soir, c’est pas ses problèmes et il flippe carrément que tu lui proposes de t’accompagner.

Tant mieux ! Car si tu étais sorti, tu serais encore aller à la Machine (pas la même que la tienne) pour transpirer comme un porc dans ton dernier t-shirt propre. Et de toute manière tu n’as rien à te mettre. Tu as déjà retourné ton caleçon 4 fois. Ce soir, ce sera soirée en tête-à-tête avec la machine à laver  – des jaloux ?

Le baluchon sous le bras, tu passes le pas de la porte de la laverie la plus proche de chez toi et tu sais que la soirée de l’horreur commence.  » Pfff « , tu soupires déjà car on le sait tous, y’a rien de plus galère que ça. On est tous passé par là et on sait tous que c’est la merde (on parle pas de l’odeur de tes fringues).

Chez Open Minded, on a décidé de te rappeler POURQUOI tu aurais mieux fait de ne pas aller à la laverie automatique et que tu aurais mieux fait d’aller à la Machine avec ton pote Eugène.

galere-laverie-automatique

RAISON N°1 : Les machines à laver : pire qu’un problème de maths

C’est quand même vachement compliqué ces p*tains de machine à laver (et nous mens pas, tu ne fais aucun effort). Comme un imbécile, tu vas tapoter l’épaule de la mamie d’à-côté qui somnole, un filet de bave au coin de la bouche, pour qu’elle t’explique comment ça marche.  Tu passes pour un crétin qui n’a jamais fait de machine-à-laver de sa vie (et l’odeur de ton sac ne t’aide pas à faire croire l’inverse), mais c’est pas grave…

RAISON N°2 : Tu confonds les bacs

Tu t’es encore trompé de bac, tu as mis la lessive dans le bac à adoucissant… En expert, tu as pensé à prendre une cuiller pour récupérer le tout (petit « malin » que tu es). Par contre, le mec d’à-côté, lui, n’a pas eu ce trait d’esprit.. Tu lui tends ta cuiller : car quand c’est la merde, il faut être solidaire.

À LIRE :   Paris La Nuit invite l'Underground : Cracki, Die Nacht, Sonotown/75021 & Debrouï Art

galere-laverie-automatique

RAISON N°3 : L’automate avale tes sous

L’automate vient de t’avaler tes sous alors que tu voulais lancer ta machine à laver ! Un dilemme se présente à toi : 1) Lâcher à son sort cette sal*pe de machine à laver et rejoindre ton pote Eugène  ; 2) Taper comme un forcené sur l’automate tout en te faisant toiser par la grand-mère d’à-côté qui se dit que tu es un grand malade – Tu choisis la solution 2. Coup de chance (c’est toi qui le dit), ta machine démarre (c’est qui le papa, c’est qui ?)

RAISON N°4 : Soirée laverie, soirée lecture.

La soirée Laverie, on le sait tous, est toujours accompagné de ton livre de chevet qui commence à être bien attaqué par la poussière et temps. Tu lis trois pages avant de carrément somnoler (ha c’était pour ça que la mamie dormait), alors au risque de baver tu préfères lâcher ton livre et te laisser hypnotiser par le mouvement circulaire de la machine..

galere-laverie-automatique

RAISON n°5 : La peur du vol

A la laverie, une peur nous prend tous au tripes : la peur qu’on te vole tes fringues ! Tu te dis qu’au lieu de compter les tours de machine, tu pourrais peut être aller faire tes courses histoire d’optimiser le temps et les trucs chiants… mais non, la peur au ventre, tu te contente d’aller fumer ta clope DEVANT les portes TRANSPARENTES (critère de choix particulier de ta blanchisserie) et tu calcines ta clope en trois barres, un regard toujours posé sur ta machine – car oui, tes fringues tout le monde les veux et ça tu le sais !

RAISON N°6 : Le gros lourd qui te drague :

Une fille mignonne rentre dans la laverie, elle lance son linge et tu te dis que tu pourrais égayer ta soirée (et la sienne !). Ha merde.. cette fois c’est toi le gros lourd qui drague.

 

galere-laverie-automatique

 

RAISON N°7 : Le sèche linge, ça sèche quoi ?

Ton linge est trempé, pèse une tonne mais grâce au sèche linge, ingénieuse invention, dans 8 minutes c’est fini ! Naïf que tu es. 8 minutes après ton linge est encore humide. Une fois rentré chez toi, tu le sais, tu vas devoir refaire ta tapisserie avec ton linge trempé histoire de le sécher et que tu puises enfin les porter !

Alors conseil de la rédaction d’Open Minded, au lieu d’aller à la laverie : écoutes ton pote Eugène et va à la Machine.