Des maisons volantes par Laurent Chehere

flying houses

Le photographe français Laurent Chehere imagine des maisons…qui s’envoient en l’air.

Que tu sois né avec ton mac sur les genoux ou que, pour toi, tablette rime encore avec chocolat, tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

Encore une fois, c’est grâce à Internet et à ses ressources intarissables qu’ Open Minded peut te faire découvrir les photos de maison volantes du photographe français Laurent Chehere. Avant de se lancer dans l’art et d’imaginer des maisons dans le ciel, il travaillait en tant que photographe de pub pour des marques comme Nike ou Audi.

À LIRE :   Paris aussi fait son Graff Tours
houses

Un jour, il a réalisé qu’il ne faisait pas ce qu’il voulait et il a tout quitté pour partir faire un tour de monde et se lancer dans la photo qu’il aimait et qu’il chérissait à son retour, celles qui lui permettraient d’être créatif. D’Amérique du sud en passant par la Chine, Laurent Chehere a visité presque tous les pays du monde pour découvrir et s’inspirer, à vie.

Dans cette série baptisée Flying Houses, il nous invite à parcourir notre propre imaginaire et à se poser la question existentielle : « Qu’est ce que ça ferait si les maisons pouvaient voler? » Si la seule réponse qui te vient à l’esprit et que tu en as cruellement rien à faire que ta maison soit clouée dans le sol jusqu’à six pieds sous terre ou qu’elle prenne ses quartiers dans les nuages, ne remets pas en question tes goûts en matière d’art, tu n’es pas tout seul dans cette épreuve.

Plus sérieusement, les photos de Laurent Chehere sont admirables et on les aime de toute façon puisqu’elle nous rappelle le film Laho et qu’on a un coeur.

flying housee
flying
laurent chehere