Un week end de tout repos chez les narvalos

Youtube Follow Openminded
Narvalos knows alcool

Narvalos party, aigreurs d’estomac & musiques de hippies.

On ne va pas se mentir, on a un sacré problème en 2014 : LA MURGE A TOUT PRIX. Il était encore 10 ans en arrière je me donnais des objectifs pour me coller une bouteille de whisky avec mes potes genre l’anniversaire de l’un, le diplôme de l’autre maintenant notre seul objectif c’est de boire à un moment donné. L’espace d’un temps j’ai même pensé à écrire un mémoire à propos des litres d’alcools que le corps humain peut absorber mais tout ceci est une autre histoire.

 

Samedi 12h05 réveillé par le téléphone qui raye le parquet, mal de tête chronique certainement dut au à ce doux mélange la veille de bières, Chivas Regal, vodka cranberries, vodka Schweppes, vodka coca , fond de la bouteille de rhum Charette, vin …. Texto dit :

« Bien gros, il y a Paco de 14h à 16h chez Urban wear qui paye son coup pour la sortie de son album, t’es chaud ? »

Alors évidemment les ambiances on se réunit dans un shop boire des coups je suis le premier chaud, mais de 14h à 16 c’est pas gérable, donc au moment ou je m’apprête à abandonner l’ambiance groupie/champomy dans le sud je reçois ce magnifique :

 » Au pire on s’en bat les couilles, on va se poser dans un bar boire quelques bières il fait beau dehors en plus ! » (Merci de relever l’utilisation de la météo).

Samedi 15h00 première bière dans le train, sur des sujets très sérieux type l’avancée de l’Etat islamique aux frontières de la Turquie, ou l’infirmière espagnole sauvé d’Ebola, pour enfin arriver sur Paris. Débute une mission improbable dans la Fnac pour ressortir sans Go Pro, 5 ou 6 bières, 1 punch, une discussion sur Tale of Us/Clockwork & Avatism, un verre de sky coca, une despé, il est 19h00.

week-end de narvalos

« Les mecs c’est l’heure de l’apéro on va boire un coup ? » (c’est sur que depuis 3 heures on jouait aux quilles !)

week-end de narvalos

Rendez vous à St Paul dans ce que nous appelons désormais la cour des miracles, pour une soirée petit comité à 65 dans un 50 m², avec tout un tas de gens que je connais pas. Évidemment t’as les téméraires, et autres  qui jouent la politesse genre présentations et ce à quoi je répondrais volontiers : »Vil abruti je me souviens même pas ce que j’ai mangé hier midi alors ton foutu prénom … ». Des discussions sans aucun sens, des vidéos, JB, Ballantines, des « Je t’aime toi t’es mon pote t’es mon frère pour la vie » entre des individus qui viennent de se rencontrer, Grants, Grants, JB.

1 h du matin :

« Maggle faut y aller on peut pas rater Worakls !
« Je m’en cogne de Worakls c’est de la musique de festival hippie danoise. »
« Vasy fait pas le mec vient on y va, en plus y a Jabberwocky »
« Putain la sélection musicale de folie ! » #heureusementquilyaTaleOfUs

Taxi St Paul, Grand Palais, entré dans le grand Palais, remarque à moi même « l’acoustique me perce les tympans », écoutage de son, buvage de bière chaude, cassage de couilles du hippie qui m’accompagne pour avoir des lunettes qui font de la lumière, dansage, cassage… 2h30 back to St Paul. A partir de là tout n’est que créativité car certaines fine bouche noie littéralement leur sky dans le coca donc on n’a plus de soft, je tente alors des découvertes plus ou moins macabres, whisky glace sur le contour du congélateur, Whisky cranberries, Whisky redbull, Whisky nectar de multivitaminé Liddl et de lâcher mon meilleur « C’est pas si dégueulasse tu veux gouter ? ».

6h00 du matin j’ai bu tout ce que je pouvais (et dieu sait que je peux), ça sent la fin, les rescapés qui veulent un peu d’amour, ceux qui dorment assis, celui qui répète toutes les minutes « Hey les mecs on rentre », celui qui veut absolument pénétrer la grosse bourrée du canapé qu’il confond désormais avec Penelope Cruz, et moi :

« Allez juste un petit dernier et on y va ? »

Open Minded la culture des narvalos.