Eye Know : Quand Tokyo devient un Kaléidoscope géant !


Tokyo-kaléidoscope-hiroshi-kondo-09
Hiroshi Kondo déstructure Tokyo et le transforme en Kaléidoscope grandeur nature !

Une fois n’est pas coutume cher lecteur, tu commences à être accroc et à te vanter d’avoir une grosse culture artistique, bonjour (attends au moins d’avoir fini cette article, ça te donnera de la matière pour moucher toute personne voulant te vanner). Nous disions donc apprenti Kandinsky, que le Daily-art a encore frappé. Tu n’es pas au bout de tes surprises et tu es loin d’en avoir terminé, car tu en demanderas toujours plus comme tout bon junkie qui se respecte. Et j’ai ce qu’il te faut pour atteindre l’extase artistique. N’aies pas peur tu vas juste miauler un peu.

Tokyo-kaléidoscope-hiroshi-kondo-03

Lorsque l’on voyage on a tous envie de découvrir le pays de l’intérieur, la vraie culture et non celle imposée par des compagnies de voyage touristique. Hiroshi Kondo, artiste japonais, nous offre encore mieux : découvrir Tokyo à travers ses yeux à lui ! En effet, dans son film Eye Know il n’est pas question d’une visite ordinaire mais au contraire c’est une invitation à plonger au cœur de son espritSensations fortes garanties !  L’ascension est vertigineuse et spectaculaire, il nous embarque dans une sorte de road trip  à mi chemin entre le surréalisme et l’abstraction. Ce safari se passe durant la nuit et devient progressivement abstrait. Tokyo devient alors un grand kaléidoscope juste renversant !

À LIRE :   Kaléidoscope volcanique en Ethiopie
Tokyo-kaléidoscope-hiroshi-kondo-02

Eye Know est un voyage des sens digne de Enter the Void de Gaspar Noé et peut nous rappeler dans une certaine mesure 2001 l’Odyssée de l’Espace de Stanley Kubrick.
Libre à chacun son opinion et le mieux pour s’en forger une reste encore de voir par soi même, alors ne tardons pas un instant de plus !

Eye know from Hiroshi Kondo / STNW on Vimeo.

Hiroshi Kondo a plus d’une corde à son arc et c’est toujours avec subtilité qu’il œuvre, ses travaux sont sensibles et poétiques. Il met la réalité sans dessus-dessous en jouant avec la déstructuration des espaces qu’il filme et réinvente ainsi un réel propre à lui. Dans son projet réalisé à Stockholm on retrouve cette déstructuration au cours d’un voyage en train, le jour et la nuit se mélange, les espaces se disloquent, l’effet est saisissant !


Tokyo-kaléidoscope-hiroshi-kondo-04 copie
Tokyo-kaléidoscope-hiroshi-kondo-05
Tokyo-kaléidoscope-hiroshi-kondo-06

Le reste de ses travaux sont sur son site, bon voyage à tous !

Publicités