Pavlok, le bracelet taser anti-feignant

Youtube Follow Openminded

Pavlok-bracelet

Pavlok va plus loin avec un bracelet qui t’envoie 340 volts si tu ne te bouges pas le cul

On vous a déjà parlé du sport et des bracelets connectés avec la plate-forme Running Heroes censée te récompenser en fonction de tes efforts sportifs. Visiblement, ça n’encourage pas tant que ça les débutants à se bouger le cul pour courir plus vite, plus longtemps, voir courir tout court parce qu’un nouveau joujou pour les joggers vient de sortir, le dénommé Pavlok. Sa méthode, t’électrocuter si tu ne vas pas au bout de tes objectifs sportifs, ou autres. Pavlok-bracelet-hand Voilà le topo, Pavlok c’est un petit bracelet fabriqué par Maneesh Sethi, étudiant à Stanford. Le but, devenir plus responsable. Comment ? En t’envoyant 340 volts, la base quoi. Plus sérieusement, chaque détenteur de ce bracelet doit se rendre sur l‘application Pavlok. Il suffit ensuite d’y programmer les activités ou tâches de la journée, comme ne pas oublier de se lever le matin, ou encore faire son quota de sport quotidien. Et si tu ne respectes pas ton programme, ce petit bracelet à l’apparence inoffensive te violente le poignet. Pavlok-details-bracelet Alors selon Maneesh Sethi, une décharge de 340 volts équivaut à celle qu’on reçoit quand on créé de l’électricité statique, soit quand tu portes ton plus beau pull-over et qu’ensuite tu touches la poignée d’une porte. Bon, ok ce n’est pas non plus ce qu’a subit Cloclo, mais c’est quand même pas très agréable et il faut être un peu maso pour s’infliger un truc pareil. Et ce n’est pas tout, en plus d’être violenté par ce bracelet taser, les autres personnes qui se connectent sur l’application Pavlok peuvent voir si tu as respecté ton petit programme sportif, ou si tu as oublié de te lever ce matin. Bref, tout le monde peut se foutre de ta gueule en découvrant que tu es une grosse larve. pavlok-electricité Pavlok n’est encore qu’un prototype, mais il est déjà disponible pour la modique somme de 115 euros en quantité limitée sur internet. Son fabricant compte ouvrir une interface pour que d’autres applications puissent fonctionner avec le bracelet. Pas sûr qu’il devrait se dépêcher de le faire puisque le concept risque d’être rapidement épuisé. Franchement, on ne va pas se mentir, qui va se laisser faire par un bracelet qui t’envoie un coup de jus à longueur de journée ? Pas grand monde, il pourrait vite finir au fond d’un tiroir, ou sous une semelle.