Oh pauvre ! Tu débarques à Marseille et tu connais pas les expressions d’ici !

marseille parler expressions

À Marseille, on te dirait d’aller te jeter… Alors jette plutôt un oeil à cet article.

 

Si tu es au niveau zéro du parler marseillais, cet article est fait pour toi.

Arrivé en gare Saint-Charles avec un retard de 20 minutes, des pigeons qui t’accueillent sur le quai, pas de doute tu es à Marseille.

A’ment donné fait soif (= à un moment donné le besoin se fait ressentir d’étancher ta soif). Essaie de choper le métro. Descend à l’arrêt Vieux-Port où tu verras la poiscaille en aquarium (eh oui des poissons à Marseille on en trouve partout même dans le métro). En sortant, fais attention, ça tape fort en plein cagnard, tu risques de cramer.

Va te caler en terrasse pour l’apéro et demande qu’on t’envoie un pastaga ou une Mauresque pour les caguettes (= prenez place en terrasse autour d’un verre de pastis ou agrémenté de sirop d’orgeat pour les palais les plus délicats). Mettons que le serveur oublie les olives, va falloir lui redemander avé l’assent. Tranquille en train de t’empéguer et de bader les gonzesses, t’ias vu, tu commences à prendre le bon rythme (= installé confortablement et, ayant bu plus que de raison, vous admirerez les passantes). Si une envie pressante se fait ressentir et qu’on ne te répond pas quand tu demandes où sont les toilettes, préfères l’expression « c’est par où les cagadous? ».

marseille parler pastis

Une petite fringale? Quelques panisses de l’Estaque feront l’affaire. Pour les goinfres, on ne peut pas faire l’impasse sur la bouillabaisse, ses croutons et sa rouille. En dessert, on testera les fameuses navettes de Marseille (= biscuits de forme allongée, à la fleur d’oranger) avec un petit cawa.

À LIRE :   Les pubs Frog, quand un vent d'Angleterre souffle sur Paris

Bon allez, petite pause culture, histoire de se requinquer. Le passage par le monument de la culture locale est exigé, j’ai nommé, le stade vélodrome de la seule équipe digne d’intérêt : l’oèmeuh ! En chemin, gaffe à pas crever le peuneu de ta béhèmeuh (= prenez garde à ne pas percer la paroi du pneu de votre véhicule de marque allemande BMW). Fatche de, elle est méchante ta caisse (= quelle chance vous avez d’avoir un véhicule aussi rutilant). À bord de ton bolide, poste à fond, casquette vissée sur la tête, tu te la pèteras en klaxonnant les cagoles (= au volant de votre véhicule de location, votre poste de radio réglé sur la puissance maximale. Vêtu de votre couvre-chef, soyez sûr d’attirez à vous les demoiselles de petite vertu). Ne va pas t’emboucaner avec leurs mecs qui font les marioles.

Avant de repartir tout escagassé par ton périple, n’oublie pas d’aller donner le bonjour à la Bonne Mèreuh. T’ias compris collègue, à Marseille en plus de ces expressions typiques on rajoute des « e » de partout.

marseille notre dame de la garde

Oh fada, arrête de maronner tu reviendras, car une fois qu’on a goûté aux charmes marseillais, on ne peut plus s’en passer. Mais avant, va éduquer les mécréants au bon parler qu’est le Marseillais.