La crise des intermittents pour les nuls

intermittents manifestation réforme

Le pourquoi du comment de la crise des intermittents expliqué

Depuis quelques temps la révolte gronde chez les intermittents. Alors que mardi, le personnel du festival d’Avignon s’était opposé à un mouvement de grève voulant faire de cet évènement « une caisse de résonance pour les revendications des précaires et professionnels de la culture ». Revirement hier soir avec un vote pour la grève ce vendredi lors de la soirée d’ouverture du festival d’Avignon où devrait se jouer « Le Prince de Hombourg ».

Breaking News : ce matin l’annulation pure et simple des deux spectacles d’ouverture a été décidée.

intermittents manifestation festival avignon

Intermittents quésaco ?

Artistes et techniciens du théâtre, du cinéma ou de la télé. Ils travaillent, comme leur nom l’indique, par intermittence et traversent donc des périodes d’inactivité. Ils ont ainsi droit à un régime particulier leur permettant d’avoir des indemnités pour ses périodes creuses. Attention ! Tous les intermittents n’ont pas droit à ses indemnités car il faut avoir travaillé au moins 507h sur 10 mois  pour les techniciens, 10 mois et demi pour les artistes, afin d’y accéder.

Exemple en 2011 : 254 394 intermittents mais seulement 108 658 ont eu droit à ses indemnités !

Pourquoi sont-ils en colère ?

Les intermittents s’opposent à la réforme de leur régime d’assurance chômage. Un accord entre patronnât, certains syndicats et l’Etat a été signé portant sur 3 mesures :

  • un plafond de 4 381€ pour le salaire + indemnités
  • des cotisations en plus
  • un délai de carence : c’est lui le coupable qui a provoqué la crise (et Manuel Valls aussi qui en est l’instigateur).

Délai de carence, c’est quoi ?

Les intermittents devront attendre un certain temps avant de pouvoir toucher leurs indemnités. C’était déjà le cas pour les intermittents avec les revenus les plus importants (1 mois de délai). Mais avec la réforme le délai s’appliquerait à une plus grande partie des intermittents et serait de 2 mois.

Souvenez-vous, leur statut avait déjà été modifié en 2003 et les intermittents avaient fait grève, conséquence, les festivals d’Avignon, d’Aix-en-Provence et de la Rochelle avaient été annulés.

Pourquoi réformer ? Juste pour mettre en colère les intermittents ?

Non bien sûr le but n’était pas là mais l’Etat voit en cette réforme un bon moyen de faire des économies ! Et oui, les intermittents coûtent cher aux yeux de l’Etat dont les comptes sont constamment dans le rouge (ça nous fait au moins un point en commun). Les indemnisations des intermittents auraient un coût d’1 milliard d’euros selon la Cour des comptes, mais ce n’est pas l’estimation de l’UNEDIC (l’association en charge de l’assurance chômage pour les salariés du secteur privé) qui estime ce coût à 320 millions d’euros. Décidément c’est comme pour le comptage des manifestants on a de sérieux problèmes de chiffres en France !

Avec cette réforme l’Etat espère faire 60 millions d’euros d’économies (rassurez-vous c’est le dernier chiffre).

Voilà maintenant vous êtes incollables sur les intermittents et leurs revendications, si ce n’est pas le cas : qu’est-ce-que vous attendez pour tout relire ?