Le permis de conduire: la quête du Graal

permis de conduire

Le permis de conduire ou le parcours du combattant 2.0

Aujourd’hui je vous parle d’un sujet qui vous touche tous de près ou de loin : le permis de conduire. Jusqu’à présent tu avais toujours réussi à t’en sortir sans ce putain de permis, tu jonglais entre velib, métro et bus. En fin de soirée, en tant que bon décheux, tu réussis toujours à trouver une personne qui rentre en taxi et qui est susceptible de te lâcher pas trop loin de ton humble demeure. Mais entre les insultes constantes de tes parents et de tes bons potos, tu craques et décides finalement de commencer cette douloureuse et couteuse aventure qu’est le permis de conduire.

Avant le permis, commence la première galère : le CODE DE LA ROUTE. Seigneur dieu, cet examen à la con où tu peux trouver des questions mystiques comme :

« Peut-on mettre des lunettes de soleil la nuit de manière à ne pas être éblouie »

« Si j’aperçois un panneau « attention : sangliers dans 150 m », ai-je le droit de dépasser une voiture ? »

« J’ai bu un verre de vin 1/3 de type chardonnay il y a exactement 34 minutes 50 secondes, j’ai mangé un kebab et je mesure 1m70 pour 58 kilos, mon taux d’alcoolémie me permet il de conduire ? »

Bref, le théâtre de l’absurde ! Surtout que pendant quelques semaines tu te retrouves coincé dans une petite salle bien glauque entouré de gens tout aussi blasés et déprimés que toi, lourde ambiance.

Une fois que tu as obtenu ton code, commencent les choses sérieuses. Tu vas enfin pouvoir conduire the machiiiine, et ça après avoir raclé environ 2 milliard d’euros. Et oui, le permis de conduire c’est pas gratuit (#euphémisme), on parle même du festival de l’endettement, personnellement j’ai vendu ma mère pour 4 heures de conduites.

breaking bad

Tu rencontres tes moniteurs, Jean-Paul le beauf légèrement raciste, Gertrude pas loin du suicide et Kevin qu’on surnomme Kekette dans le milieu, lui est le jeune nouveau à la ceinture Louis Vuitton. Durant des heures et des heures tu vas devoir supporter leurs philosophie de comptoir…un vrai bonheur, certain se jettent de la voiture avant la fin des heures obligatoires. Surtout que ces moniteurs de compétition vont finalement te mettre bien lourd à la moindre erreur et te hurler dessus alors que tu les payes aussi cher que Christiano Ronaldo, retour au collège.

Tu passeras forcément par de nombreuses étapes durant ces heures de conduites. Tu vas forcément griller un feu ou un stop que tu n’avais pas vu, et te faire hurler dessus  pour la 3eme fois .Il y a également la phase du feu orange en troisième…autant vous dire qu’en deux roues le feu orange se traduit par un « vite, vite, vite », le moniteur ne sera pas du même avis, loin de là ! Tu vas forcément caler au mauvais moment et au mauvais endroit pour te faire klaxonner 15 fois par un vieux frustré, « bordel tu sais pas lire ? AUTO-ECOLE connard ! ». C’est probablement le même mec qui va te faire chier au moment fatidique du créneau en pleine ville à 19h, SU-PER.

permis de voiture

Et arrive le fameux jour J, tu attends patiemment dans une salle lugubre de passer à l’abattoir. Tout le monde est en full stress, ambiance de merde. Puis une fois que tu as réalisé l’ensemble de tes drifts avec l’examinateur tu devras patienter 4 jours d’avoir la réponse divine. Malheureusement, ils peuvent pas nous le dire sur le coup, histoire d’être sûr qu’on leur casse pas la gueule, autant vous dire qu’avec mes bras en carton je ferais plus de bien que de mal.

Une fois que tu obtiens ton permis encore faut-il le garder ! Parce que pour récupérer tes points mon coco, ce n’est pas une partie de rigolade. Concrètement tu reviens à la case départ du code, enfermé entre 4 murs avec les gens les plus blasés de tout Paname..cool.

 

losers

Bref obtenir le permis en 2014 c’est réaliser la quête du Graal, bientôt il faudra avoir bac+6.