À la découverte de la Grime Music

Grime

Cocktail de son à l’anglaise : on vous présente la Grime Music

Mieux que l’eurostar les amis, aujourd’hui on vous envoie un aller simple pour London, et pour une découverte de choix. Alors mettez du son, aujourd’hui la Grime music s’invite dans vos petits tympans fragiles !

La Grime, c’est pas du peu-ra classique. C’est pas non plus de la drum’n’bass, ni de l’UK garage non… C’est un peu les 3 à la fois en fait. Rajoutez une once d’influence ragga, de jungle et une touche electro au cocktail, et vous obtiendrez ce beau et violent mélange qu’est la Grime !

Née à la fin des années 90 dans l’est londonien (dans le district de Bow pour être exact), ce courant musical Anglais est propulsé aux yeux du grand public quelques années plus tard grâce au succès d’artiste comme Wiley, Skepta ou encore le célèbre Dizzee Rascal.

Dizzee Rascal

Véritable ambassadeur du grime au-delas de ses frontières d’origine, Dizzee Rascal explose en 2003 avec son premier album « Boy in da Corner » sortie chez XL Recording (label par lequel sont passé des certains Gorillaz, Tyler the creator ou encore M.I.A). Voici un extrait sans plus attendre :

Il a également fait parti du collectif « Roll Deep » (sorte de Mafia K’1Fry sauce fish and chips), duquel il se détachera assez rapidement pour des histoires d’embrouilles dont on se fou… Le groupe compte de nombreux membres dont le célèbre Wiley (entre autre), un des autres précurseur et grand nom du mouvement grime :

De l’underground aux oreilles du monde entier …

Initié dans les raves party londoniennes à la fin des années 90, l’histoire de la Grime est aussi marquée par le rôle radios pirates britanniques qui lui ont conféré une place particulière sur les ondes underground anglaises. Les nuits de ces radios pirates, comme Freeze ou Rinse.FM (aujourd’hui légale), deviennent vite le rendez-vous incontournable de tous les amateurs de musique underground : Dubstep, Grime, Uk garage… la culture de l’ombre made in London fait du bruit.

Pour ceux que ça intéresse, on vous conseille cet article des inrocks sur le sujet.

Aujourd’hui le phénomène a grandit (dieu merci), la grime connait depuis quelques années un essort au-delas de sa terre natale. Écoutée un peu partout, la scène tend à prendre de l’ampleur et « mainstreamiser », mais reste cependant très attachée aux origines underground qui fonde toute son authenticité.

Et on se quitte en musique avec deux petits sons de Grime plus actuels, mais toujours aussi incisif :

Gros coup de coeur, un des nouveaux talents considéré comme le nouveau phénomène de la grime : l’artiste Meridian Dan. Germain Whip !

Et on termine avec le dernier titre du monument de la Grime, Monsieur Skepta :