Voyage au coeur de la deep « acidement naturelle » de Recondite

Recondite

À la découverte des paysages musicaux de monsieur Recondite

Amis amateurs de voyages et surtout de bonne techno, Open Minded est là pour vous ! Et aujourd’hui on vous propose un aller direct pour le monde merveilleux de l’artiste Allemand Recondite. Alors mettez du son, calez-vous au fond du siège et préparez-vous à une évasion de premier choix dans l’univers deep/acid de l’artiste Berlinois…

Vous en avez (au moins) sûrement déjà entendu parler, si ce n’est pas l’avoir entendu tout court. En 2012, l’artiste Allemand commence à faire parler de lui avec un premier album intitulé « On Acid », dans lequel il livrait une deep acide et très introspective. En effet, bien loin d’une techno explosive, Recondite (de son vrai nom Lorenz Brunner) explore et propose un voyage profond au sein d’une musique accompagnant rêveries et longs songes solitaires .


 

Moins d’un an plus tard, il rejoindra (entre autre) Lusine et Matthew Dear au sein du célèbre label américain Ghostly International et livre un deuxième album intitulé Hinterland.
Un projet construit autour de la relation homme/nature, qu’il retranscrit avec justesse et singularité en proposant une techno planante et particulièrement mélancolique. Un voyage dans le fin fond des paysages de sa Bavière natale dont on se joint volontiers…
Un album tout aussi bien accueilli par la critique, même si il est imprégné de la patte du label américain qui se veut bien plus « grand public ».

Voici un extrait de cet album Hinterland, à découvrir pour toutes les âmes errantes à la recherche de paysages sonores dignes de ce nom :

À noter d’ailleurs qu’il sera présent au tant attendu festival de la Weather ce mois-ci, ainsi qu’au temple de la techno Parisienne, j’ai nommé le Rex Club ce soir pour la soirée « un rêve ».

En espérant que le voyage vous ait plu les amis, on vous invite à aller découvrir l’univers de l’artiste plus en profondeur ici et là et on vous dit à la prochaine !