James Charles, la satire monétaire.

American-Iconomics-01

La monnaie devient source de rire et de réflexion par James Charles

 

L’art un jour, l’art toujours, il vient et repart. L’art est un passager qui entre par nos sens et s’estompe comme un parfum. Mais qu’est-ce que l’art sans une dose certaine d’humour ? Juste de la beauté, sauvage, brutale. Mais ajoutez -y une pincée d’humour et tout de suite l’œuvre prend une autre tournure, une tournure plus douce, plus réfléchie.

En tout cas, l’oeuvre réalisée par James Charles, laisse la place tant au rire qu’à la réflexion.

L’artiste James Charles nous plonge dans un nouveau projet intéressant, à petite échelle certes mais grand en profondeur. Il commence à dessiner sur les faces des dollars, pour son propre amusement, modifiant grossièrement les visages des présidents afin qu’ils ressemblent à des monstres, des célébrités, etc. En effet, l’artiste a gardé le contour d’origine des billets, mais a remplacé les visages des anciens présidents américains avec ceux de célèbres icônes pop comme Jimi Hendrix, Maître Yoda, M. Spock, ou encore Sarah Palin.

Après avoir donné accidentellement un peu de ses premières œuvres, James a décidé de cesser de les porter dans son portefeuille, et a commencé à les mettre à l’intérieur d’un magazine pour les sauvegarder. Le magazine est finalement devenu un grand album, présentant les billets de toutes les confessions. Il a trouvé l’encre et le matériel correspondant parfaitement à ce qui est utilisé pour la monnaie américaine sur les billets de banque, et a commencé à expérimenter sur des moyens de modifier la police ainsi que l’écriture. C’est devenu par la suite le moyen idéal d’expression pour James pour faire de l’esprit.

Modifier les billets de cette manière pose aussi des questions relatives à la valeur réelle de la monnaie papier,  qui n’est en réalité qu’une chose réalisée avec des matériaux en apparence insignifiants mais qui est en quelque sorte le carburant de l’économie de nos pays occidentaux. D’autre part, James a mis un pied dans le processus de recyclage en affirmant son rôle en tant qu’artiste, et de déclarer ces billets artistiques. Ce ne sont pas de la monnaie, mais des objets d’art.

Voilà une petite sélection:

American-Iconomics-02 American-Iconomics-03

 

American-Iconomics-04 American-Iconomics-06 American-Iconomics-05 American-Iconomics-07 American-Iconomics-08 American-Iconomics-10 American-Iconomics-11 American-Iconomics-14 American-Iconomics-18 American-Iconomics-19 American-Iconomics-20 American-Iconomics-21 American-Iconomics-22