Logan Hicks, pochoiriste dans le métro

Youtube Follow Openminded
its the waiting that kills you Logan Hicks Stencil

La foule à coups de bombes, ou le pochoir de Logan Hicks

Logan Hicks a fait ses armes à Brooklyn il y a de nombreuses années (et continue de les faire à la presque perfection, accessoirement). Son truc à lui, c’est le pochoir, et les décors urbains, en général, et il se paye le luxe d’être considéré comme un de ceux qui a élevé le « stenciling » à une autre dimension (ouais, dit comme ça, c’est pas rien). 

On n’avait toujours pas fait d’artiste pochoiriste dans notre rubrique art. Avant que vous ayez eu le temps de vous demander si on a un problème avec cette catégorie de personne ou communauté de street-artiste, on y remédie donc au passage, avec un des mecs qui a eu le temps de faire son gros trou dans l’art de la rue.

Originaire de Brooklyn, Logan Hicks ne fait pas que dans le pochoir, il est aussi photographe à ses heures perdues (enfin, c’est une façon de parler, j’aimerai bien paumer mes heures comme ça, personnellement.). Néanmoins, ce sont ces créations à l’aérosol qui vont nous intéresser aujourd’hui. S’il était important de mentionner son travail dans la photo, c’est parce que toute son oeuvre semble rester attachée à l’extrême réalisme urbain, auquel les touches de couleurs vont apporter la dimension de rêve, la petite touche d’imagination en plus.

C’est sur des toiles de toute taille qu’il va exercer ce style et le perfectionner, et ce depuis à peu près 18 ans. Aux représentations urbaines et architecturales par pochoirs s’ajoutent des œuvres d’autres styles, toujours dans cet esprit d’imaginaire apporté au réel, comme une volonté de changer la perception des gens sur le monde avec un simple regard un peu plus artistique. Entre solitude du quotidien et pénombre, à intervalle régulier entre sérénité et enfermement par un jeu des couleurs sombre et sobre, à mi-chemin entre noir, blanc, gris, le tout parsemé d’une nuance colorée unique, les toiles apporte à l’œil ce petit aspect envoûtant de bande dessinée ultra-réaliste. Juste ce qu’il faut pour avoir porté l’homme au cœur des pochoiristes les plus influents depuis de nombreuses années.

Villes, métros et décors urbains, lorsque la foule s’y masse, chaque individu y garde sa bulle, son monde. Libre à lui d’y faire paraître le sentiment qu’il souhaite, Logan Hicks n’aura plus qu’à le mettre en relief à travers ses fameux pochoirs, dont quelques perles ont été sélectionnées entre autres œuvres réalisées à l’aérosol sur canevas. Et le tout rien que pour tes petits yeux ébahis (bon, je pousse peut-être un peu. Bref, regarde ça) :

sitting in limbo Logan Hicks TIME SUSPENDED Logan Hicks Architectural Eyes grey Logan Hicks athens alley Logan Hicks Baltimore Alley Logan Hicks Chateau Du Lop Logan Hicks Conversation with myself Logan Hicks Drawing DEEP SLEEP Logan Hicks Stencil downward spiral Logan Hicks fading Stencil Faint Memory Logan Hicks higher plane Stencil its the waiting that kills you Logan Hicks Stencil Locust Plague Logan Hicks mindset Stencil

N’hésite pas à aller voir l’intégralité des autres œuvres du monsieur disponibles sur son site Internet – et d’autres, il en a fait un sacré paquet. Clique ici ! Son Facebook, quand à lui, se trouve . Tu peux liker à ta guise !