Compilation des pires bad buzz

caisse-epargne-ecureuil

Ces stratégies de communication qui finissent en bad buzz inoubliables

Ah, les grandes entreprises et leurs stratégies orchestrées pendant des mois. Parce que la pub c’est le moyen de communication le plus important pour réussir à commercialiser un produit, il faut y mettre du sien et faire bien les choses. Mais bien entendu, il faut surtout avoir une imagination incroyable pour pouvoir se démarquer des autres et réussir à sortir du lot avec des campagnes bien réfléchies. Et à force de vouloir trop bien faire, ou de tenter de rajouter une petite touche d’humour souvent ringarde ou mal placée, on fonce tout droit dans le mur. Avec la montée en puissance des réseaux communautaires, au hasard Facebook & Twitter, les marques ont encore plus de chance de provoquer de grosses polémiques et des bad buzz qui vont faire parler pendant des mois. Et des fails énormes, ça a un impact direct et significatif sur l’entreprise.  Bref, petite sélection des plus gros bad buzz des grandes marques.

 

► American Apparel : vous avez plus de maison mais venez acheter nos fringues !

Pendant l’ouragan Sandy qui a privé d’électricité 5 millions d’américains et dévasté une bonne partie de la côte Est des Etats-Unis, la marque American Apparel n’a rien de trouvé de mieux que de promouvoir des soldes sur Internet. « Au cas où vous vous ennuierez pendant la tempête, -20% sur leur collection pour les victimes des intempéries. GENIAL !

american-apparel-ouragan

 

► Le pédophile de la Redoute

Sur une fiche-produit de vêtements pour enfants du catalogue La Redoute, on pouvait apercevoir un homme à poil en arrière-plan d’une photo mettant en scène un groupe de jeunes enfants ! On suppose que vous vous souvenez de l’énorme indignation des clients, choqués de cette grosse erreur.

la-redoute-bad-buzz

 

► Kookaï : T’as la dalle mais bon t’es bien sapée

La marque Kookaï avait balancé une campagne publicitaire « Hungry, but chic » (affamée, mais chic) ou « Single, but chic » (célibataire, mais chic) qui a été très mal pris par les clients de la marque. La provocation a apporté un bad buzz pour la marque qui avait pourtant une bonne image.

kookai-hungry-but-chic

 

► Orangina le sans ami

Orangina avait orchestré et pratiqué des dérives publicitaires en se créant des faux comptes sûrement par des salariés de l’entreprise, amis, famille, partenaires commerciaux, sous de faux pseudos sur les réseaux sociaux. Un fail de la marque qui a provoqué l’indignation des consommateurs.

orangina-faux-comptes-sur-facebook

 

► La Caisse d’Epargne et son écureuil pendu par les cojones sur Facebook

Y a-t-il un CM par ici ?? «Parce que les accidents n’arrivent pas qu’aux autres.» C’est pour vendre sa garantie des accidents de la vie que la Caisse d’Epargne a pété un gros câble, en publiant sur sa page Facebook une photo d’un écureuil, pendu par les testicules. Cliché qui a choqué les internautes.

caisse-epargne-ecureuil

 

► La « blague » sexiste de Numéricable qui a  pas plu à ta meuf

Numéricable s’est essayé il y a quelques semaines au marketing misogyne avec une pub qui a dérangé la gente féminine. « Télécharger aussi vite que votre femme change d’avis ». Bad buzz oblige, le concepteur rédacteur de Numericable s’en est pris plein la gueule sur Twitter !

numericable-bad-buzz

 

 

► Cuisinella et son mort « Ca sent le sapin »

Baptisée «ça sent le sapin», une pub télé de Cuisinella a choqué la communauté Internet avec un scénario douteux. En gros, des gens se font tirer dessus dans la rue et se prennent des boules de peinture rouge. Direction les pompes funèbres où ils sont enfermés dans des cercueils, complètement paniqués. Lorsqu’ils finissent par sortir de leur tombe, ils se trouvent dans un magasin Cuisinella. Slogan de fin « Profitez-en tant qu’il en est encore temps ».

 

 

► Barilla et ses propos homophobes de gros cathos italiens

« Je ne ferais jamais un spot avec une famille homosexuelle, pas par manque de respect mais parce que je ne suis pas d’accord avec eux. Notre famille est de type traditionnel » c’est ce qu’a tout naturellement déclaré le dirigeant de la marque de pâtes Barilla. Les internautes choqués par l’homophobie du patron ont appelé au boycottage international de la marque.

Barilla-Bad-Buzz-2

 

 

► Abercrombie n’aime ni les gros ni les SDF

L’annonce de l’arrêt de la fabrication de vêtements en taille XL ou XXL (afin de ne voir la marque portée que par des personnes minces, et donc « cools », dixit Mike Jeffries le PDG (un peu trop botoxé) d’Abercrombie & Fitch) avait déjà choqué les clients. On a appris quelques temps après, qu’Abercrombie préférait brûler les produits invendus plutôt que les donner à des SDF « pour l’image de la marque ». Nice !

abercrombie-gros

 

► Le t-shirt requin des 3 Suisses 

« Shark fin soup » (soupe d’ailerons de requins), était la merveilleuse idée du tee-shirt mis en vente par les 3 Suisses, alors que le requin est en voie de disparition. Bad buzz qui est apparu en même temps que celui de la Redoute et de son mec à poil. On vous laisse imaginer les réactions !

3-suisses-requin-tshirt