Mur mutant et toile aliénée par BOM K

Liliwenn_and_Bom.k._Photo_Kevin_Perro.mural_portraiture

BOM K, shoot d’aérosol & choix dans la date

Petite immersion dans le monde délirant et torturé du graffeur Bom k, qui à l’aide de sa bombe nous fait voyager sur les murs de nos villes. Parisien originaire de la banlieue sud, graffant depuis la fin des année 80, Bom k nous propose de le suivre dans ses délires visuels parfois morbides souvent bouleversant.

Street artiste oui, complètement shooté il le dit lui même et en rigole de par les titres de ses expositions. En effet, l’un des piliers des 9 membres du talentueux crew Da Mental Vaporz a exposé en avril 2013 à la galerie Itinerrance, avec pour titre « Vertiges et Somnolence« , qui est un des messages d’avertissement que l’on retrouve en indication sur les bombes qu’utilisent notre ami artiste, ou encore l’expo « Confusion » à la Know Gallerie de L.A en janvier dernier, les toiles suffisent pas besoin d’explication.

Oeuvres torturées, personnages déformés avec des formes parfois reconnaissables d’autre fois totalement fantaisistes, on aime à se perdre dans les méandres exagérées voire certaine fois morbides de l’artiste, et oui donc privilégiez une salade niçoise à la choucroute ça vaudras mieux. « Obsessive compulsive distorsion », » Graffiti is dead » sont des exemples de titres d’oeuvres réalisées par bom k, preuve s’il en est que si vous vouliez voir des soleils couchants et autres peintures du même genre vous vous êtes complètement gourés. Autre que ce côté noir qui fascine, on ne peut être qu’ admiratif de la précision avec laquelle, bom k manie la bombe, outil dont la maîtrise se remarque aux vues de ses différentes oeuvres dont « La Limite » fait partie. Vous pouvez d’ailleurs admirer  son talent aux éditions populaires dans son livre « HB BLACK TRACE », où il nous montre tout son génie pour les formes aliénées avec des esquisses et croquis aux styles inimitables. On peut également trouver certaines images influencées par la culture hip hop, ainsi qu’une satire assez drôle entre les politiques et leurs chers administrés et là encore une relation punition / torture pour le coup assez légère.

À LIRE :   Allume ta télé, la France a fait une bonne émission de tatouage : Tattoo Cover
travailler plus bom k mur ben-slow-hanbury-street-london

Liliwenn

Bomk-LA-09

streetartnews_brusk_bomk_nantes_france-1

streetartnews_alexone_nantes_france-10

persu-bomk-rd

bad boy aérosol

corps emmêlé

dates


Bref vous l’aurez compris Bom k est un artiste aliéné qui crée avec brio un monde fantaisiste, le plus souvent en noir et blanc, entre morbide et surréaliste. Et si vous aimez vous faire mal visuellement voilà un autre artiste monstrueusement génial ici.

Vous pouvez voir le blog de l’artiste sur ce lien.