Reussir dans le rap

Youtube Follow Openminded
reussir-rap

Reussir dans le rap ricain : les choses à ne pas faire

Qui n’a jamais rêvé d’être une star du ghetto ? Bien que l’on trouve tout sur le net, on n’a pas encore trouvé la recette qui tue pour faire la une de Complex. En France, c’est vrai que c’est plus compliqué de se faire un nom, il faut réussir à manier la langue un minimum pour être crédible; aux States, les gars ont la facilité de l’anglais, il y aura toujours rime à leur pied. Malheureusement pour certains le flow ne fait pas la crédibilité … Il y a quelques règles que l’on ne peut pas enfreindre, simplement par respect pour soi, quand on veut réussir dans la musique, en particulier dans le peura.

Bien choisir son blase

La première info sur le type (j’ai peur de dire « artiste« ), c’est son nom. S’appeler par le nom de sa mère n’est pas toujours le bon plan, ça il faut croire que ça a été compris; la règle est donc de se trouver un vrai blase de scène. La w a peut-être eu de mauvais effets sur leur cerveaux : comment expliquer le choix de certains types ? Trop longs et parfois incompréhensibles comme Waka Flocka Flame, Ikon the Verbal Hologram, Del tha Funky Homosapien ou Pudgee tua Phat Bastard ou plus courts mais toujours aussi chelous du genre Tum Tum, Lox, Too $hort, Bus Driver

waka-flocka

Revendiquer, mais pas trop

Raper, c’est dénoncer. Tous les sujets ont un intérêt, tout peut être dit, pas besoin de se censurer. Sauf qu’il faut savoir s’arrêter à un moment donner. A to the D (à ranger dans la règle du dessus, aussi) a dû se dire que la rap pouvait défendre toutes les causes et permettre d’effacer tous les maux … « The Renegade Jew » est le paroxysme de la révolte impuissante. Tout est dans les paroles : “When I was born they cut an inch off my dick/That’s sick!/Still it’s really thick”. Sorry man.

Travailler ses clips

Evidemment que tu ne passeras pas à la tv dans deux semaines, il faut déjà assurer sur Youtube. Tout le monde n’a pas la fibre créatrice mais ce n’est pas si dur de faire un truc propre, sans besoin qu’il soit extravagant, n’est-ce-pas ? Un iPhone dans la main peut suffire à faire une vidéo réussie; le tout est d’avoir des (bonnes) idées.

Soigner ses covers

Même combat que précédemment. On n’est pas tous pro de Photoshop, mais il est vrai qu’à partir du moment où tu sors un EP, album, mixtape, whatever … tu sais qu’il va falloir faire une cover qui donne envie de l’écouter. (On reconnaîtra quand même l’ingéniosité de la conception ci-dessous)

big_bear

Ne pas faire ça