Rap Genius fait un deal avec Sony/ATV Music

rap-genius

Rap Genius fait un deal avec Sony/ATV Music pour continuer d’exister.

Rap Genius est sans conteste la Bible du Rap ! Site de crowdsourcing crée en 2009  né d’une mésentente entre 3 potos de Yale au sujet d’une chanson de Cam’ron, plutôt que de se brouiller pour une broutille quoi de plus ingénieux que de faire appel à l’avis des internautes ?  En plus d’annotations permettant de saisir le contexte des tracks et d’en donner des explications stylistiques, RG propose également une Rap Map qui localise lieux mentionnés dans les morceaux -quoi de plus classique que de se balader dans Brooklyn avec Joell Ortiz ou Nas, me direz-vous.

Seulement, comme on sait, dans l’industrie musicale, rien n’est tout beau tout rose et les emmerdes arrivent avant qu’on ait crier « Yala ». La NMPA (National Music Publishers Association) – soit l’association des éditeurs de musique, les surpuissant, puisqu’on parle argent – veut tej Rap Genius du net, stipulant que le site publie des paroles sans autorisation (RG n’est pas le seul, une liste de 50 autres sites est sur la sellette). Comment stopper ce carnage ?

À LIRE :   Grammys ou pas Grammys ?
RapGenius-03

Pour éviter un des plus gros malheur du web, Rap Genius se voit obligé d’accepter la tutelle de Sony/ATV Music en signant un contrat de licence, à l’instar de Grooveshark, il y a quelques mois. Le président de Sony/ATV et celui de la NMPA assurent que leur but n’est pas de « terroriser les sites » (aie ça fait peur, ouais), ni de les fermer mais de partager l’argent gagné avec les artistes … Il est vrai que le contexte économique musical n’est pas facile pour tout les artistes, mais sommes-nous sûrs que ce sont eux qui recevront les quelques pécules ? Bénéficiant de 31% des parts du marché musical mondial, Sony peut être qualifié de sauveur, hum !

Longue vie à Rap Genius, encyclopédie non seulement musicale mais à visée majoritairement culturelle. If you didn’t know, now you know.

Publicités