L’élection utile: celle du Maire de la Nuit de Paris

Election maire de la nuit

L’ élection du Maire de la Nuit de Paris. Donnez de la voix pour défendre la nuit !

A l’heure où la compétition bat son plein pour les municipales de 2014 dans notre bonne vieille capitale, où les candidats se tirent dans les pattes à coup de sujets sensibles, tentant de séduire une audience attentive aux prochaines mesures et changements à effectuer, une toute autre élection, tout aussi importante, fait son trou.

Le milieu de la nuit à Paris est en pleine mutation. En voici un sujet qui fait parler et couler de l’encre ! En voici un sujet sensible que les « officiels » doivent traiter avec des pincettes afin de ne pas frustrer certain ou mettre en rogne les autres !

Certains justement, souhaitent profiter de cette mutation pour mettre un bon coup de pied dans la fourmilière et faire bouger les choses et surtout faire bouger les gens sur les dancefloors et ce, sans frustration.

Paris est magique ? Mouais, ça dépend… Les fêtes sont nombreuses et variées, mais l’ affaire devient difficile. Toujours un râleur, toujours une vilaine langue dans le secteur pour faire couper la musique et surtout la chique des organisateurs.

Certains donc proposent d’élire un visage et un nom sur la communauté nocturne afin de défendre au grand jour les intérêts des fêtards nocturne, pour que les oiseaux de nuit puissent picorer en paix et faire en sorte que les soirées ne battent pas de l’aile. Certains proposent donc d’élire « Le Maire de la Nuit ». Attention, soyons clair, cela n’a aucun lien avec la Marie de Paris, c’est une action totalement indépendante !

Lancée en septembre 2013, cette élection s’inspire d’Amsterdam où, en 2003, une élection similaire a eu lieu. Différents objectifs viennent l’encadrer  mais le principal reste avant tout de donner une voix et un visage au(x) public(s) de la Nuit. En effet, au cours des importantes discussions qui se sont déroulées depuis 2009 sur ces problématiques nocturnes, il est clairement apparu que le public était le chaînon manquant du débat qui reste cantonné entre les professionnels de la Nuit (organisés en réseaux ou en syndicats), les institutions et certains riverains hostiles à la vie nocturne et organisés en groupes de pression.

Toute la difficulté est de donner légitimité à une telle action sortant du cadre officiel et faire en sorte que ce « visage » puisse porter aux bons entendeurs les revendications des acteurs (professionnels et fêtards).
L’élection a lieu en deux tours. Le premier tour, terminé le 1er novembre, était basé sur des votes en ligne à travers des « likes » sur la page Facebook de l’élection. Les 6 premiers candidats récoltants le plus de « j’aime » se sont vu ouvrir les portes de la seconde étape. Les 6 candidats restants sont :

 

–          Clément Léon R (640 voix). Slogan : « Le changement, c’est Clément » Son Facebook

 

–          Olivier Pellerin (519 voix). Slogan : « Un jour, on élira un président de la nuit » Son Facebook

 

–          Cey Dimpre (483 voix). «Dis-nous oui, Mairie de Paris » Son Facebook

 

–          Nathalie Angelelli (297 voix). « Allons enfants de la party » Son Facebook

 

–          Damien Lorenzi (289 voix). « Une vraie dynamique pour la nuit parisienne » Son Facebook

 

–          Gogol Premier (283 voix). «La fête à tout prix » Son Facebook

 

Si vous souhaitez rencontrer les candidats avant le second tour, un débat est organisé ce 6 novembre à l’International (Paris 11).

Le second tour aura lieu ce vendredi 9 Novembre dans des lieux parisiens de la vie nocturne. D’ailleurs, si vous êtes intéressés pour prendre part dans cette aventure électorale, les organisateurs recherchent des bénévoles. Contact ici : contact@mairedelanuitparis.fr

A vos bulletins !

Toutes les informations sur l’élection du Maire de la Nuit :

https://www.facebook.com/electionmairedelanuitparis

Maire de la nuit

 

Ecrit par Guillaume Sillani