KTZ, un OVNI dans l’univers de la mode ?

KTZ mode

KTZ, l’OVNI dans la mode ?

Comme un objet volant non identifié surplombant la vaste fashionsphère, Kokon To Zaï ou KTZ (pour ceux qui flirtent avec la marque) s’impose comme le nouveau chouchou des initiés de mode. Open Minded place son radar en direction de l’OVNI et s’offre un zoom sur ce phénomène venu d’ailleurs.

Nom de l’OVNI : Kokon To Zaï Acronyme : KTZ Identification en cours…

Kokon To Zai, terme japonais, que l’on pourrait traduire par « en tout lieu, en tout temps » suggère la transgression qu’émet une personne en revêtant un vêtement de la marque ainsi que son caractère intemporel. Et si le nom et, parfois même, l’univers laisse penser qu’il s’agit d’une marque japonaise, il suffit d’être un peu parano et d’anticiper le piège, de faire une recherche Wikipédia (totalement vaine bien sûr !) et finir par interviewer un vendeur de la boutique pour enfin découvrir que KTZ est en réalité une griffe londonienne.* Née en 1996 d’une collaboration entre Marjan Pejoski (directeur artistique), Koji Maruyana (designer) et Sasko Bezovski (dj et designer ) , KTZ se définit comme une marque de street wear haut de gamme. L’influence de la musique est omniprésente et chacune des collections est une invitation au voyage. Marjan Pejoski (à qui l’on doit la folle robe en cygne de Bjork lors des oscars en 2001), s’inspire de ses différents périples et place les cultures du monde au centre de ses créations. Vêtements aux lignes déstructurées, imprimés en all-over et accessoires massifs, autant dire que KTZ n’est pas le choix premier des grands timides raseurs de murs. Non, au contraire, on porte du KTZ avec les épaules hautes, le torse bombé, le pas franc et ce parce qu’on aime affirmer son authenticité et un goût avant-gardiste de la mode.
défilé ktz

KTZ, la prêtresse du 2.0 qui réunit « gens du peuple » et « peuple de Jay Z »…

À LIRE :   Wood Wood te met sur orbite

Facebook, Twitter, Instagram, Tumblr… Sur le digital, KTZ prend soin de la communauté qui ne manque pas de dégainer un pouce en l’air à chacun de ses posts. Il suffit d’un hashtag #KTZ sur les réseaux sociaux pour se rendre compte du phénomène. Phénomène, qui ne laisse d’ailleurs pas les stars indifférentes car Jay-Z, Kanye West, Rihanna, Mlle Yiulia, Asap Rocky, Wiz Kalifa, Amber Rose et autres s’affichent fièrement portant la « marque aux imprimés » comme on porte un emblème.

KTZ jay z
KTZ est explicitement dans le futur et parvient à compter parmi ses fidèles des stars influentes qui lui vouent un véritable culte. Entre créativité et avancée technologique, la marque a su trouver une place stratégique. Au delà de s’habiller en KTZ, les modeux rejoignent une communauté prescrite par les réseaux sociaux. Et c’est sur cette plateforme qu’ils s’enthousiasment de partager leur look et discuter des codes de la marque. Voilà du pain béni pour KTZ !

street style

KTZ saison Automne-Hiver 2013 : Mysticisme et Polynésie

ktz

Toujours aussi barrés, les designers de la marque se sont imprégnés de deux univers aux antipodes l’un de l’autre. Cette saison, la femme KTZ trouve caractériellement refuge dans le mysticisme tandis que l’homme arbore avec virilité des imprimés inspirés de la culture polynésienne. Le lien ? Aucun ! Il est simplement de coutume pour la marque de choisir des sphères différentes pour une même collection. La vidéo promotionnelle de la collection homme est un véritable bijou visuel. Checkez la video ci-dessous !

* la morale de l’histoire : Ne jamais faire comme moi et dire à la redac’ « Alors j’vais vous proposer un super article sur une marque JA-PO-NAISE qui cartonne… Mais ce sans avoir fait des recherches au préalable ! MEA CULPA

Sarata

 

Publicités