La concierge est dans l’escalier – Antoine de Caunes va-t-il quitter le Grand Journal ?

Youtube Follow Openminded
concierge de caunes

La rumeur prétend qu’Antoine de Caunes voudrait quitter le Grand Journal. Pourquoi ?

Notre concierge laisse traîner ses oreilles un peu partout et ne se fait pas prier pour tout raconter… Des bruits de couloirs, des mots qui atterrissent au creux de son tympan et l’affaire est lancée ! Un verre de porto à la main, elle nous susurre à l’oreille qu’elle aurait cru entendre ici et là une conversation entre notre cher Antoine De Caunes et son acolyte José Garcia (Mais si, souvenez vous…)

Tout récemment arrivé comme présentateur du Grand Journal (c’est pas comme si ça faisait 15 ans qu’il attendait), De Caunes tomberait déjà dans l’ennui et souhaiterait renouveler avec ses amis de Nul Part Ailleurs –« C’est la merde José, les tartes à la crème me manque, j’en rêve la nuit ! – et oui, maintenant c’est lui qui s’en prend plein la face, fini le bon temps où tout lui était permis !
de caunes
Tiré à quatre épingles dans son costume bien taillé, les yeux rivés à la caméra, De Caunes se fait chier. Les tartes c’était sa raison de se lever le matin, sa lueur dans la journée. Sans plus attendre, Martine, notre concierge prête à tout, note tout, se ressert un vers de porto et attend la suite des déclarations avec impatience. « Et ces putains de Guignols, j’en peux plus ! T’as vu la tronche qu’ils m’ont fait José ? T’as bien vu ?!  » Martine comprend qu’il ne s’agit pas seulement de tarte, c’est un ras le bol général, Antoine s’est donc embrouillé avec PPDA et son équipe de marionnette, tout s’explique !
guignol
Bien décidé à ne pas lâcher le morceau, elle s’approche un peu plus de la porte, son verre et son plumeau à la main. Martine jubile, elle en veut plus ! « Et puis tu sais mon José, ma carrière à la télé s’essouffle, j’en voudrais plus ! J’ai envie d’un truc qui déglingue, un truc comme la pub. Acteur pub, ça c’est quelque chose d’intense » C’est donc ça, Antoine souhaite intégrer la grande famille de la pub (accompagné de toute la clique de Mimi Mathy, Anne Roumanoff et bien d’autres !) et s’en suit alors le gros du gros, la crème de la crème, la déclaration qui va taper droit dans le coeur de Martine : De Caunes ne supporte plus l’accent de Michel Aphati » et ce putaing d’acceng, mais bordeleuh j’en peux plus tieng ! Jte jure, je lui ferais ravaler sa langue, bouffer sa cravate, j’vais me casser José, ça me tue de l’entendre tous les soirs me parler de politique avé son accent du sud là, c’est un peu comme le rire d’Hanouna, je le supporte plus ! »
cyrile hanouna
Martine ne tient plus elle dégomme son verre en une gorgée, nettoie machinalement ses Crocs vertes et mime un coup de balaie dans un couloir déjà propre. Bonne journée pour Martine, c’est un festival d’informations non contrôlées ! Silence se fait, elle  repart en traînant son tablier Tatie et entend un dernier mot courir dans son orifice auriculaire « hey José, et si on monté un 2-man show ? » .
garcia

Martine ricane et retourne dans sa loge… Affaire à suivre.