ROCK EN SEINE 2013 : HIPPIE, BEDO, BOUE & Concerts

Youtube Follow Openminded
Rock en seine flyer

 

 

Rock en seine 2013 c’est un peu Woodstock ou pas loin en tout cas …

Bon comme quoi je ne ferais rien dans l’ordre et ce comme à chaque fois, jeudi 22 à 1h00 du matin rempli au Rhum des iles ( ou je ne sais pas quoi ) je me dis qu’il faut que je rentre chez moi sinon le lendemain va être folklo.

Vendredi 23 août premier jour de Rock en seine, il est midi je suis mort dans le film – voir dans le teaser – impossible de digérer cette putain de bouteille de rhum, les vodkas schtroumpfs et les mojitos de la veille ni la boite de 20 ni rien n’y fait, je vais mourir.

 

Mcdo boite de 20 nuggets
La boite de 20 en question x les verres d’eau

 

Bon j’ai plus de batterie évidemment je n’ai absolument pas rechargé mon téléphone, donc je ne connais pas la station je me dis que ça doit être T2 parc de St-Cloud, arrivé sur place après une bataille acharnée avec les abrutis hippies et leurs tentes de merde, je marche ensuite dans moultes sous terrain pour arriver à l’entrée visiteur où on me dit gentiment que je suis un blaireau et que l’entrée de la presse c’est une station de métro plus loin …

 

Une putain d’heure plus tard me voici enfin arrivé au bon endroit, on récupère les pass et rendez-vous chez Pression live ( qui évidemment et à l’autre bout du parc ) pour boire une(s) bière avec les amis !

 

Outre mes péripéties dont vous êtes désormais les premiers habitués ( cf 2 bières plus tard ), voici ce que je retiendrais de cet excellent Rock en Seine cru 2013 :

Le jeune groupe musical Skaters qui te balance un rock d’adolescent qui reste très plaisant les petits ont la niak, ils veulent serrer des groupies et ça se sent le mec remet sa coupe de cheveux toutes les 5 minutes mais bon je plussoie ! J’enchaîne avec l’excellent Rock made in England des mecs de ALT- J  assez cool pour vos oreilles si tu ne connais pas tu peux écouter ici

 

On garde en tête le stand sandwich raclette avec ce fromage qui dégouline sur la viande de grison, ce pain un peu rassis et surtout les frites bien huileuses sur leur lit de mayonnaise AMORA . Bref bouffe de festival quoi !

On termine cette première journée,  sur Kendrick Lamar et son éternel #bitchdontkillmyvibes ! Ambiance de folie malgré une qualité sonore médiocre. Mais bon, après une heure de concert au premier rang,  j’ai réussi à perdre deux cotes et mon repas précédent ! ( Bon le mec se croit quand même aux US à faire l’américain sur certaines séquences ) …

Kendrick Lamar Rock en seine
Le mec trop hip-hop

©Sylvere Hieulle

 

Sur la journée de samedi on retiendra l’excellent In The Valley Below jeune groupe prometteur, la violence du belge Kid Noize qui tabasse les oreilles sa gr*** m***, la bonne humeur de notre pote Patrice qui monte à échafaudage pour son supa mega masta volume . On reste sur Patrice qui maîtrise l’ambiance festival et ça se sent le public jump pendant une heure non stop et maîtrise tout sur le bout des doigts surtout le yaourt ( cf sunshine ) ! Cette fin de journée fut violentissime entre l’éternel NINE INCH NAILS qu’on ne présente plus du tout et la violence du live de VITALIC qui déchirait les yeux avec un VJing de malade !


Le Kid Noize qui tue


Mister Patrice

Vitalic Rock en seine

©Victor Picon

Rock en seine 2013
Des types ahuris

 

Dernier jour ( the last but not the least )  !  On débarque arraché par la journée de la veille,  début avec Mac Miller et ses fans de 16 ans sorti d’école de commerce, ( mais depuis quand il rappe le JEAN MICHEL ? ),  suivi d’un excellent SIR CORNELIUS  aka Bloody Beetroots :

 

Comment oublier ce dimanche avec le très frais, le très américain et quand même bourré d’humour j’ai nommé Mister Diplo, ou Monsieur Major Lazer qui détruit le reste de mes tympans :

 

Je finis sur le putain de live-de-sa-grosse-maman-malfoutue des arméniens du mythique SYSTEM OF A DOWN :

 

Et évidemment autant je vous parle de ce que j’ai aimé, autant il y a des trucs que j’ai pas pu blairé, dans l’ordre ça donnerait le groupe CHKCHKCHK, qui à chaque fois qu’il arrêtait de chanter mon alcoolique bucolique ZIRDE me disait  » HALLELUIA il va fermer sa gueule bordel ! ».
Le Live de Paul Kalkbrenner était le même qu’il y a 4 ans le mec n’a pas su évoluer il nous rebalance son Berlin Calling qu’on a déjà entendu 950 fois.
Énorme déception sur le live des Phoenix qui ont sûrement beaucoup de chose à apprendre sur la présence scénique.

JE VOUS GARDE LE MOMENT TANT ATTENDU le groupe que j’ai écouté et qui du début à la fin ne devrait pas faire de musique j’ai nommé FAUVE, qu’on m’a super conseillé. Le mec fait du mauvais Noir Désir mélangé à du Slam/Rap inaudible soutenu par une prod incompréhensible, bref il a parlé 5 minutes j’ai failli poser une bombe…

Conclusion de ce Rock en Seine, une programmation des plus réussies, plus ouvertes qui attirent différents types de populations, 25 litres de Kronenbourg bu dans le coin Pression live, on regrettera le dimanche pluvieux mais en général des Rock en Seine comme ça on en redemande !

Amicalement

Open Minded Crew !