La pub incompréhensible – Intimy

intimy histoire d'envie

Intimy ? Une histoire d’envie de meurtre.

Dans cette rubrique, on a décidé, non pas de vous voler vos euros cachés sous votre matelas mais simplement les deux neurones qui se battent encore en duel à la fin de la coupure pub. Une fois que les slogans, les musiques et les images ont fini de faire de votre cerveau une soupe sans nom. Comment ? En revenant sur les meilleures, les plus belles et les plus incompréhensibles pubs sorties tout droit des cerveaux liquéfiés de deux ou trois créatifs en manque d’humour.

Cette semaine, comme tous les jeudis, c’est la pub incompréhensible (incompréhensible, à prendre au sens large…) et là on a choisi la pub pour Intimy. Si vous l’avez loupé celle-ci, tant mieux pour vous mais pour tout ceux qui ont subi ce spot répétitif et complètement absurde, nous compatissons. Alors, ok j’ai rigolé 2 secondes en visionnant cette pub mais franchement, 5 fois d’affilé, ça devient relou. Très relou. Alors, ok j’ai rigolé 2 secondes en visionnant cette pub mais franchement, 5 fois d’affilé, ça devient relou. Très relou. Alors, ok j’ai rigolé 2 secondes en visionnant cette pub mais franchement, 5 fois d’affilé, ça devient relou. Très relou.

Voilà, c’est un peu l’effet que ça fait de mater cette pub : aussi chiant que de relire 3 fois la même phrase. Passons aux choses sérieuses. Déjà, comme écrit un peu plus haut, le fait qu’ils nous passent 5 mini « histoires » dans un même spot ça ne va pas. Même principe que ces putains de pub Mercurochrome ou Maped, running gag à chier et le seul résultat qui en sort : le dégoût du produit. T’as juste pas envie d’acheter le truc rien que parce que la pub te casse les noix. Ensuite, le « discours »,  on se tire une balle ou ça s’passe comment ? Misogyne au possible. Je veux pas faire ma féministe à 3 francs 6 sous mais franchement, les meufs ont l’air de vraies cruches prêtent à se faire piner par n’importe quel mec. Ouai, j’y vais un peu fort, je sais. L’excès étant mon fort, je ne me fais pas priver pour en rajouter 3 couches. Donc, récapitulons : le côté répétitif, la misogynie caché sous de faux airs de  » la femme est libre aussi d’avoir du plaisir, c’est elle qui en redemande » et pour finir des blagues à 3 balles, des blagues de vieux poivrots défraîchies bourrés à la Villageoise. Et puis cette histoire de vers luisant et de Michel Aller, j’arrête de faire ma « hater » à 2 balles je vous laisse mater cette pub qui nous a tous bien saoulé (un petit bonus bien con, juste après. Ça vaut le détour. Enfin tout est relatif, encore une fois.)  : (ah ouai, j’ai oublié, Intimy c’est des pote-ca. Ça coupe toute libido ce spot.)

Une parodie aussi conne, mais moins longue et puis vous venez de vous taper plus d’une minute de pub Intimy donc bon…

Comme on est sympa et qu’on sait que vous êtes nombreux à être emmerdés par une pub incompréhensible. Notre grande intelligence (hahaha) nous à amené à penser que vous aviez certainement des pépites (c’est fort en chocolat !) à nous faire partager !
Pour ça, rien de plus simple ! Envoyez nous vos pubs incompréhensibles à contact@opnminded.com avec le lien pour qu’on se marre et un petit texte pour nous filer un coup de pouce ! (On est pas toujours inspirés ou doués ou les deux)