Fedaden – Broader LP

cover album
FEDADEN


Fedaden – Broader LP 

La feuille est blanche. Ou l’écran d’ailleurs, on s’en fout. Faut quand même s’armer d’énormément d’imagination et de courage pour affronter ce putain de néant qui demande qu’à être rempli de mots, de traits, de couleurs, de notes. Au début tu rechignes, t’en veux pas d’cette bataille de merde, c’pas si mal que ça le rien, puis combler du vi
de, remplir, remplir, remplir, c’est un truc de bourrins ça. La paresse, la lâcheté, les excuses puériles tendent à prendre le dessus. Puis tu vois les autres, ceux qui dessinent mieux, qui écrivent mieux, ceux qui sont plus créatifs que toi et nettement plus originaux. Ah, tu les admires tous ces cons qui se pavanent là, ceux qui matent d’un oeil un peu hautain la sueur de ton putain de front, « Hmmm ouai, c’pas mal c’que tu fais« . Connard. Y’avait toujours écrit peut mieux faire sur tes bulletins scolaires de toute façon. Et t’as jamais été foutu d’faire mieux. Tu finis par te sentir tout petit devant ce colossal mur de papier blanc. C’est pas ma guerre, bordel. Si c’est pas la tienne, c’est celle de personne. Cet enfonçage de porte on le fera pas à ta place alors tu te pousses au cul, t’enfile ton attirail, monte sur ton grand ch’val noir et bordel, tu fonces. Et tout ça, bien entendu, avec Broader de Fedaden dans ton appareil auditif.

La suite de l’article sur The Chemistry !