Découverte: Bishop Nehru, le talent n’a pas d’âge

369257Nehru

Avez-vous remarqué que la moyenne d’âge dans le hip hop US est entrain de baisser ? Ouf, je ne suis pas le seul. Il y a de plus en plus de rappeurs de 21 ans (la majorité aux states) et under qui font parler d’eux, au point de squatter les iPod des jeunes et moins jeunes, en compagnie des pas-si-vieux briscards du rap. Si on entends beaucoup parler d’Earl Sweatshirt, 19 ans, de Joey Bada$$, 18 ans ou encore de Chief Keef, 16 ans, d’autres rappeurs, toujours plus jeunes, tentent de faire leur trou dans le milieu. Parmi eux, Bishop Nehru. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il tient des 2 premiers cités plus haut (sans faire injure au troisième. Enfin si).

nehruvia

Bishop Nehru est un jeune rappeur New Yorkais de 16 ans. La comparaison avec Bada$$ est naturellement établie. Comme son prédécesseur, Bishop Nehru vient de New York. Comme Joey Bada$$, Bishop Nehru commence à avoir bonne réputation dans le milieu à 16 piges. Comme Joey Bada$$, Bishop Nehru porte plusieurs casquettes…un gamin talentueux et touche-à-tout : rappeur bien évidemment / beatmaker / réalisateur de ses propres vidéos clip / et il rajoute « Anything else you could think ». Et comme Joey Bada$$, un amour de la old school.

Et bien oui, Bishop Nehru fait partie de cette nouvelle vague de rappeurs qui cherche à ramener la vibe old school, tout en rajoutant une petite touche contemporaine à ses productions. C’est ce subtil mélange que l’on retrouve dans sa première mixtape, sortie début mars et intitulée NEHRUVIA. Sur ce très bon projet de 13 titres, on retrouve un ambiance clairement old school, avec des instrus variées façonnées par des pointures comme le regretté J. Dilla, le vétéran MF Doom, son compère très productif Madlib ou encore la légende DJ Premier. Il a su également s’entourer de jeunes beatmakers, qui partagent sa passion du son old school, et qui ont pu ramener un peu de fraicheur à l’album en lui donnant un ton légèrement plus actuel (c’est surtout vrai pour Ghost Mcgrady). Si vous n’adherez pas aux instrus répétitives de Young Chop, vous serez servis.

La suite de l’article sur Surlmag